mercredi 9 novembre 2016

Trump président !

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R16396





Faudra pas pleurer.

13 commentaires:

Marie a dit…

En espérant que ça fasse prendre conscience au plus grand nombre, de cette ""folie" pourrait sortir quelque chose de positif.

maman est occupée a dit…

J'ai hâte de voir la première visite officielle avec la Reine d'Angleterre Huhu !

susane a dit…

Très beau blog, merci pour les détails sur les prises de vue, ça va me faire progresser.
voyance par mail gratuite

Anonyme a dit…

Donc "les imbéciles en colère" iront voter Marine. En gros, tu dis de se mobiliser pour empêcher ça et comme seul programme de voter contre une personne.

C'est peut être que les ces personnes en colère ont en marre d'être insultées ou ignorées qu'ils votent contre le système. La seule solution proposée ? Tous pourris, mais vote quand même.

Je comprends que certains en ont marre et font plutôt un vote de contestation. Quitte à être méprisé ou pas écouté autant faire tomber quelques ténors au passage et tant pis. Si en plus, tu les insulte au lieu d'essayer de les comprendre...

C'est ce qu'on fait les médias et les "élites" se disant qu'ils ne gagneraient jamais. Bah non la colère monte tjs plus et maintenant elle gagne (Brexit, Trump...).

Mademoiselle Caroline a dit…

Je comprends tout à fait le ras-le-bol général, je suis moi-même complètement abasourdie par la nullité de notre classe politique, mais être en colère n'excuse pas le fait de mettre au pouvoir des gens dangereux. Alors oui, pour moi, c'est être imbécile.

Anonyme a dit…

Merci de la réponse, il n'y a pas de bonne solution malheureusement. Car voter pour un candidat c'est aussi lui donner de la légitimité alors qu'on veut juste bloquer les plus dangereux.

Pour ces personnes qui votent en contestation, ils se disent j'ai rien à perdre et ça pourra pas être pire (à tort d'ailleurs mais les "Trumpist" s'en rendront compte plus tard).

Finalement le seul soucis de cet élection américaine à mon sens est qu'elle est lieu trop proche de la notre. Ca donne à penser que les personnes comme Marine Le Pen peut vraiment gagner et enlève quelques verrous dans la tête des gens.

On aurait eu quelques années de présidence Trump derrière et ses résultats, ça aurait illustré ce que donne le populisme de bas étage et peut être refroidis les gens de céder à ce type de discours.

Au final c'est même peut être une bonne chose pour les sociétés occidentales que Trump soit président pour montrer ce que ce type de personne peut faire une fois au pouvoir. Et quoi de mieux que les états unis comme exemple ? S'il se plante ça va envoyer un message à toutes les démocraties !

bonne continuation

Yvonne la Vosgienne a dit…

La lecture de votre article m'a heurtée, car vous rejoignez beaucoup de journalistes qui ne comprennent rien à la France périphérique. Je rejoins la personne anonyme des commentaires précédents et je suis persuadée que ce type de réflexion va pousser davantage d'électeurs vers un choix de parti extrême. Je vous rappelle que les États-Unis, ainsi que la France sont une démocratie et que tous les électeurs doivent être respectés.

Yvonne la Vosgienne a dit…

La lecture de votre article m'a heurtée, car vous rejoignez beaucoup de journalistes qui ne comprennent rien à la France périphérique. Je rejoins la personne anonyme des commentaires précédents et je suis persuadée que ce type de réflexion va pousser davantage d'électeurs vers un choix de parti extrême. Je vous rappelle que les États-Unis, ainsi que la France sont une démocratie et que tous les électeurs doivent être respectés.

Véro a dit…

J'irai même voter aux primaires UMP pour voir s'il n'y en a pas un "moins pire" (enfin surtout "une" en l’occurrence) dans le lot quand il s'agira de voter au second tour des élections (je ne me fais aucune illusion sur le sort de la gauche et des écolos malheureusement).
Merci en tout cas et quel dommage de lire ces commentaires de gens qui ne sentent incompris partout sur mes blogs préférés...

Anonyme a dit…

En gros, tu dis que Trimp hier et demain MArine sont / peuvent être élus à cause des électeurs démobilisés. Si MArine passe, ce sera leur faite.

Je pense que c'est ne lourde erreur,e surtout, que c'est contre-productif, de sortir un poste comme ça. Tu ne prêcheras que des convaincus, et les autres se sentiront au mieux incompris, au pire méprisés, et auront encore moins envie d'aller voter.

Le FN ne monte que aprce que AMrine se la joue sociale (et qu'hors sortie racistes, sur une paire de sujets, elle a des propositions nettement plus saines que la politique qui a été menée depuis des années). EN fait, elle n'a même pas besoin de dire quoi que ce soit en ce moment, ce sont les autres partis qui lui ramènent des électeurs de jour en jour.

Regarde la primaire UMP : tous les candidats font des propositions plus dégueulasses les unes que les autres pour les classes moyennes. Le PS a eu une politique de droits ces 5 dernières années (sauf sur quelques sujets sociétaux). L'UMP veut tous nous déshabiller et ses membres ont parfois des propos racistes qui n'ont rien à envier à ceux du FN. Je pense que plein de gens comme moi n'ont plus aucune envie d'aller voter "pour" quelqu'un de ces deux partis, à moins que la classe politique comprennent qu'il faut arrêter de se foutre de la gueule des gens et désigner, au PS, quelqu'un de gauche (ça changerait), et à l'uMP, quelqu'"un de correct et de pas trop hardcore pour le porte-monnaie des particuliers.

MArine ne monte que parce que les autres nous abandonnent. Et je ne veux pas cautionner cet abandon.

Je te rappelle quand même que les mêmes mecs qui nous disent depuis 10 ans qu'il faut bosser plus et plus longtemps souvent tous une retraite de 500 à 7000 euros par mois d'ancien ministre (même ceux qui sont relativement jeunes !). Tout à fait cumulable avec leur retraite de parlementaire, de parlementaire européen, etc.

Au pouvoir, MArine ferait comme les autres, du reste : elle renierait son programme et serait bloqué par l'Europe / par l'Assemblée nationale (élue deux mois après, et je peux te dire que si le FN passait, les autres mouilleraient le maillot et se remueraient pour nous récupérer, ce qui est très faisable avec un peu de bonne volonté) / par le Sénat. Nous avons fort heureusement des institutions qui donnent des gardes-fous.

J'aime pas du tout Marine Le Pen, mais personnellement, s'il y a un candidat que je vomis plus que les autres (j'en vomis une bonne paire, dont elle, en effet), et que je veux voir sortir à tout prie, c'est Nicolas Sarkozy.
Celui qui a triché aux parties d'avants mais qui peut rejouer quand même, qui a plein de casseroles de tous les côtés (et à mon sens, l'historique avec Khadafi justifie pleinement de ne pas le trouver plus humain ou moins dégueu que Marine Le Pen), qui gagne 30 000 euros dont au moins 20 000 de retraites diverses et variées alors qu'il veut nous exténuer au boulot jusqu'à pas d'âge et pour des augmentations de salaires promises mais qui n'arrivent jamais.

Anonyme a dit…

Bonjour,
J'ai 50 ans, plutôt à gauche et ça fait bien 20 ans que je vote CONTRE tel ou tel candidat.
J'en ai marre, je veux voter POUR.
Aujourd’hui, aucun des candidats ne me convient, et le vote blanc n'est pas comptabilisé, je n'irais donc pas voter.
Je refuse de devoir choisir entre un P.S.fascisant et une droite fascisante.
Le seul choix qui est proposé aux électeurs c'est de continuer à entretenir les membres d'une caste de parasites (y compris le FN).

Sinon, j'aime bien vote blog.
Cordialement
Zorg

Mademoiselle Caroline a dit…

Chers anonymes, je suis de tout coeur d'accord avec vous, et dans le même cas que vous, mais ne pas voter revient à laisser la porte ouverte à Marine Le Pen car tous ses partisans iront voter... et je ne peux m'y résoudre... quitte à voter pour qqun que je ne cautionne pas. Faudra pas pleurer. ;)

Anonyme a dit…

Bravo Caroline pour cette prise de position . Il faut faire barrage au FN, dont le discours doit être combattu, décrypté par tous les moyens, je refuse comme vous de voir notre démocratie se laisser séduire par un discours populiste fondé sur le rejet de l'autre.
Catherine.