jeudi 3 septembre 2015

Anatomie d'une plage










21 commentaires:

Honorine a dit…

Y'a les mêmes dans le bus, le (la) parasite de bus qui vient s'asseoir direct à côté
de toi quand le bus est vide..(y'a un sociologue qui a fait une étude sur ces sujets)

Melle Blanche a dit…

Comme j'ai ri !!!

bravo pour cette longue synthèse des "joies" de la plage et du TGV.

Agustina San Telmo a dit…

Bonjour et merci ! j'ai aussi beaucoup ri :-)
J'ai connu vos dessins grâce à une copine qui habite à Saint Jean de Sixt et m'a fait lire "Quitter Paris" - ce qui était mon cas à cette époque. J'ai littéralement hurlé de rire et fait lire le livre à tout mon entourage qui pensait que j'exagérais mon expérience "Paris extra muros". Merci merci merci. (mais j'avoue, je me suis moi aussi pâmée devant les Sorel).

Auriez-vous toujours dans vos notes le site de maillots pour les "belles plantes" ? cela m'intéresse à titre perso...(et ..c'est gentil de nous appeler belles plantes :-)

merci !
Agustina

Maman Alitée a dit…

Merci ! J'ai tellement rigolé. C'est tellement ça le parasite de la plage ou les mecs dans le TGV (ça leur plaît pas de finir tranquille leur bouquin ou film ?)
Et moi aussi je vote pour une loi interdisant le marcel, ainsi que les sandales pour les hommes !

Anonyme a dit…

C'est tellement ça ! le parasite de plage, le marcel, les styles... merci pour ce (bon) moment

Sabrina de Ca Se Saurait a dit…

HaHa ! C'est exactement ça (et les parasites grrr!!!!) par contre le marcel pas d'accord avec toi, ça me laisse indifférente sur un vieux tout moche mais sur un beau mec je ne vois pas en quoi c'est moche mais bon les goûts et les couleurs !

C'était un message du comité de défense du marcel chez les jeunes haha !

Vro a dit…

J étais moi aussi sur les plages de Biarritz saint jean de luz au mois d août . J avais un bon bouquin, mais je n ai pas pu en lire beaucoup de pages tellement il y avait de choses à regarder. Notamment les maillots tous pareils pour les filles, les pantacourt et sandales pour les gars. Et les parasites. Ha ha.

marie poisseroux a dit…

Ah ah ah, mais c'est tellement ça !!

Isabelle Buffet a dit…

excellent, tout a fait ça!!! vu aussi sur une plage corse le parasite, plage immense déserte, et bien on s'est retrouvé avec la glue à coté de nous, alors qu'ils pouvaient se mettre très loin ailleurs, sans gêner personne!!!
avaient peut être peur de toute cette place vide!!! ça doit cacher certainement quelque chose!!!

queen mama a dit…

Ah ah ah!!! j'ai tellement ri! j'ai adoré la première partie où tu décris les personnes sur les plages. Ton analyse est juste et bourrée d'humour!

cet été, je n'ai pas vécu ce genre d’expérience car la plage où nous étions dans le Cotentin était quasiment vide! le bonheur!

Lulu a dit…

Ah! Tellement vrai!
Et je précise qu'il y a aussi des parasites de plage dans le Cotentin (croyez-en ma longue expérience -quasi 40 ans- sur ces grandes plages désertes! queen mama a eu de la chance...).
Parfaite analyse du phénomène, Mademoiselle Caroline !

Seb a dit…

Et sinon pour les ptits jeune qui mettent un boxer/slip/calecon sous le maillot de bains: ca evite qu'une erection se remarque trop (ouuuuh les vieux souvenirs trotro la honte qui remontent!! ^^)

Anonyme Amande a dit…

Excellent ! Je pars chaque annee dans les lands aussi ( a Mimizan), et j y rencontre aussi des parasites de plage, c est enorme !!!

Anonyme a dit…

Merci pour cet excellent moment de lecture et de détente!

Anonyme a dit…

Dans le genre Parasite de plage, nous on a une maison qui donne sur la plage, et tout les jours, sans faute, il y avait des gens (jamais les mêmes) qui avaient établis leur campement au bas de l'escalier.
Je me faisait un malin plaisir a ouvrir en premier au chien, un gros bouvier bernois, qui traversait les serviettes de ces squatteurs, en sautillant joyeusement, quand elle ne faisait pas peur aux gamins en passant :D

Nathalie, L'heure d'été a dit…

Merci ! Excellent ! <3

Mary a dit…

Ah ah ah c'est trop ca, j'ai emmenagé dans les Landes il y a 4 ans, completement complexée (5 ans apres), par mon corps post-accouchement, mes jambes étaient transparentes a force de ne jamais voir le soleil, puis, les Landes, le soleil, la chaleur.... je me suis rendue compte que j'étais plus "ridicule" en jean en juillet par 40 degrés qu'en short avec mes jambes de rugbyman (eh oui, il n'y a que des cuisses que je suis musclée :-/), alors je me suis lancée : j'ai acheté des ROBES, des shorts, et même des maillots de bain ! Et 4 ans apres, me voilà avec des jambes agréablement hâlées, je me baigne en maillot triangle + un short de bain style surfeur car c'est ca la classe ici, j'ai même tenté le seins nus (les plages sont vraiment immenses, et quand on connait un peu, on trouve toujours une petite plage tranquille sans touristes), bref j'ai changé ! Et non, il n'y a pas que des cagoles dans les Landes, c'est reservé à l'autre Sud :-)
Bonne continuation et continuez à nous faire rire comme cela, c'est un régal !

Ludovic Fendorf a dit…

Et si tu pars en avion, tu as les pénibles du tapis roulant à bagages. Parce que se positionner à un mètre pour permettre à chacun de voir et de récupérer sa valise au moment où celle-ci arrive c'est un raisonnement un peu trop poussé, il faut se coller en rang serré au tapis avant même qu'il se mette à tourner et y rester le plus longtemps possible. Il est même envisageable de fouiller dans son bagage fraîchement retrouvé sans bouger d'un centimètre, peu importe la foule autour.
Allez, on est tous le con de quelqu'un !

Ran a dit…

Ah ben ça, ça me fait plaisir alors ! Je ne leur avais pas trouvé de nom, mais les Casses-Couilles de l'Allée Centrale (CCAC) c'est mon quotidien ! Le fait est qu'ils fréquentent aussi assidument les TER, et qu'ils se lèvent 5 à 10 minutes avant l'entrée en gare, histoire de pouvoir gratter 4 ou 5 précieuses secondes lorsque les portes s'ouvrent.

Comme je monte à la dernière gare avant le terminus, mon petit plaisir à moi, c'est de prendre la place assise d'un CCAC dès qu'il se lève pour rejoindre son poste de combat de l'allée centrale, et de le regarder tanguer dans les cahots depuis son ex-place :)

Colette du Net a dit…

Ah j'adore!! C'est pareil en Normandie!

Céline C a dit…

Vincent Dedienne t'a fait une dédicace dans son billet de ce matin. Un hommage au "casse-couille de l'allée centrale"! (http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1159189 à 2'25 exactement)