vendredi 19 juin 2015

Debout les filles!

Bonjour,


je ne vous demande pas souvent de soutenir une belle cause, mais là, je n'hésite pas.

D'abord parce qu'il s'agit d'une belle association, et ensuite, je la connais de près car ma soeur en fait partie.
Il s'agit de L'AVFT: Association contre les Violences faites aux Femmes au Travail.


Cette année, l'AVFT doit trouver des fonds pour financer six procédures pour des femmes victimes de violences sexuelles qui n'ont plus de ressource financière. 
Ces procédures sont très importantes car une issue favorable pour elles représenterait un intérêt collectif majeur pour nous toutes.

L'AVFT doit recueillir 15.000 euros minimum d'ici la fin de l'année.

L' action - notamment relayée dans la matinale de France Inter le 10 juin dernier - vient d'être récompensée d'un prix de 3 000 euros par l'Association Nationale pour la Reconnaissance des VictimesC'est un bon début.

Je compte sur vous pour aller faire un tour le site de collecte de don ci-dessous et découvrir l'appel à soutien:

Vous pouvez donner 10 euros, ou beaucoup plus, bien entendu... aider ainsi des femmes. Pas besoin d'être féministe, oh lala, pas de gros mot, juste vouloir un peu de justice.

APPEL A SOUTIEN POUR FINANCER LES PROCÉDURES DE VICTIMES DE VIOLENCES 

L’AVFT intervient en justice auprès de nombreuses femmes victimes de violences sexuelles en milieu professionnel.
 
Après des années à endurer et financer des procédures,ces femmes n’ont plus aucune ressource financière. Elles ont généralement épuisé toutes leurs économies, certaines se sont lourdement et durablement endettées auprès de leurs proches ou d’une banque.
C’est la raison pour laquelle elles sont contraintes de renoncer à des recours pourtant absolument nécessaires, non seulement pour elles-mêmes, mais aussi pour l’ensemble des femmes placées dans la même situation : des arrêts de Cours d’appel font « jurisprudence » et desservent les procédures à venir d’autres victimes.
Nous ne pouvons nous y résoudre, d’autant que ces décisions de justice, en plus d’être contestables sur le plan du droit, sont solidement arrimées à des représentations misogynes. Elles entérinent le droit des hommes à agresser les femmes et à ne pas les indemniser de leurs préjudices. 
A plusieurs reprises, l’AVFT, qui administre depuis plusieurs années un fonds de solidarité pour les victimes, a lancé des appels à soutien pour financer des procédures isolées.
En 2015, nous avons décidé de lancer un appel à soutien afin de financer en même temps six procédures de natures juridiques différentes, dans lesquelles une issue favorable représenterait un intérêt collectif (juridique et politique) majeur et serait porteuse de transformations sociales bénéfiques aux femmes.
C’est aussi parce que ces procédures sont susceptibles de profiter à l’ensemble des femmes victimes de violences (au travail, mais aussi dans d’autres sphères : cellule familiale, espace public, relations sociales) que nous estimons que leur coût doit être supporté de manière solidaire.
Ces recours seront confiés à des avocat.es qui modèrent leurs honoraires lorsqu’elles et ils sont saisi.es par l’AVFT.
Les procédures soutenues seront celles de : 

- Anne C (victime de viols entre 17 et 19 ans commis par le directeur d’un centre de loisirs, alors qu’elle passait son BAFA puis était animatrice) : pourvoi en cassation contre un arrêt de Cour d’appel rendu en matière de droit du travail 
- Mme P (Agressée sexuellement par son supérieur hiérarchique dans un hôtel de luxe) : pourvoi en cassation contre un arrêt de Cour d’appel rendu en matière de protection sociale 
- Mme G (Agressée sexuellement par son supérieur hiérarchique, dans une collectivité territoriale) : pourvoi en cassation contre un arrêt de Cour d’appel rendu en matière correctionnelle 
- Mme F (Agressée sexuellement par un médecin alors qu’elle était enfant) : pour se défendre dans le cadre de l’appel interjeté par le fonds de garantie contre une décision de la CIVI lui ayant accordé l’ensemble des dommages et intérêts qu’elle avait demandés. 
- Mme SB (Harcelée et agressée sexuellement par son supérieur hiérarchique, également victime de l’abrogation du délit de harcèlement sexuel par le Conseil constitutionnel) : procédure en responsabilité de l’État et requête devant la Cour européenne des Droits de l’Homme.
Nous devons recueillir au minimum 15 000€, d’ici la fin de l’année. Les petits ruisseaux faisant les grandes rivières, les petits dons sont bienvenus (les gros aussi !).
Le 10 juin dernier, cette action a été récompensée par un prix doté de 3000€, par l’Association Nationale pour la Reconnaissance des Victimes (ANPRV), que nous remercions chaleureusement. 
C’est un très bon début, mais il faut continuer !
L’AVFT tiendra bien entendu les donatrices et donateurs informé.es du déroulement de ces procédures.
Merci pour votre solidarité.



 
Pour toute information :
Marilyn Baldeck - AVFT
01 45 84 24 24 / 06 09 42 80 21
51 bd Auguste Blanqui 75013 PARIS
www.avft.org


MERCI POUR NOUS TOUTES.



1 commentaire:

Ella Dibby a dit…

Bonjour, je crois que le lien ne fonctionne pas ! Merci d'avoir relayé l'info :)