lundi 19 janvier 2015

Précision, religions, extrémisme et Emmanuel Carrère

Merci à ceux qui ont éclairé un peu ma lanterne suite à mon dernier post.
Voici quelques articles que l'on m'a recommandés, qui peuvent vous aider à comprendre ce qui se passe actuellement, et surtout, pourquoi -certains- musulmans s'emportent quelque peu :

http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20150116.OBS0129/representation-de-mahomet-l-islam-a-perdu-de-vue-sa-propre-histoire.html
*
http://www.lepoint.fr/culture/le-coran-n-interdit-pas-les-representations-de-mahomet-12-01-2015-1895682_3.php
 *
http://www.maison-islam.com/articles/?p=307


Je dis ici merci à Asmaa, qui m'a laissé plusieurs commentaires utiles et posés. Je pense qu'Asmaa est musulmane, et elle m'a expliqué qu' "en fait l'islam ne se résume pas uniquement à la parole révélée dans le Coran mais également à la sunna qui est l'ensemble des paroles et actes du prophète. Ils sont enseignés sous forme de hadiths."

Moi, j'ignore tout de l'Islam.
Je me penche sur la question, et je lis dans wikipedia:
"Un hadith ou hadîth est une communication orale du prophète de l'islam Mahomet et par extension un recueil qui comprend l'ensemble des traditions relatives aux actes et aux paroles de Mahomet et de ses compagnons, considérés comme des principes de gouvernance personnelle et collective pour les musulmans, que l'on désigne généralement sous le nom de « tradition du Prophète »2
Les hadiths auraient été rapportés par près de 50 000 compagnons3.
En dehors de quelques hadiths « sacrés », considérés comme les paroles de Dieu adressées directement à Mahomet et rapportés par celui-ci, les hadiths sont les paroles et actions attribuées au prophète et non une parole divine.
Avec les préceptes du Coran, les hadiths forment la sunna d'où le nom d'islam sunnite pour le courant orthodoxe. Les hadiths ont été rapportés dans divers recueils (véridiques ou non) par des musulmans fidèles, mais toujours au minimum deux siècles après la mort de Mahomet. Certains auteurs en ont recensé plus de 700 000. Beaucoup de ces citations étant suspectes, leur crédit est proportionnel au prestige accordé à ceux qui les ont rapportées. Cette chaîne des témoins est appelée isnad. Ces différents recueils alimentent l'opposition entre chiites et sunnites en particulier. Il existe à ce jour environ 100 000 hadiths sahîhs, c'est-à-dire reconnus comme « authentiques » .

à vous de juger s'il est pertinent de se fier à ces hadith pour gouverner sa vie.


Les chrétiens en ce moment ont tendance à se croire supérieurs aux autres.
Je me demande s'ils n'ont pas été aussi barbares que les autres si on pense "croisades"s ou "Saint Bathélémy" ...  Le point commun c'est qu'il s'agit là aussi d’extrémistes.

Le tableau de Millais, Un Huguenot le jour de la Saint-Barthélemy

Je suis en train de lire le FORMIDABLE "le Royaume" d'Emmanuel Carrère, j'en souligne des centaines de passages, mais mon préféré est sûrement celui-ci:
"ce qu'il dit, c'est que c'est une chose étrange, quand on y pense, que des gens normaux, intelligents, puissent croire à un truc aussi insensé que la religion chrétienne, un truc exactement du même genre que la mythologie grecque ou les contes de fées. Dans les temps anciens, admettons,: les gens étaient crédules, la science n'existant pas. Mais aujourd’hui ! (...) Or un tas de gens croient une histoire tout aussi délirante et ne passent pas pour des fous. Même sans partager leur croyance, on les prend au sérieux. (...) Leur lubie cohabite avec des activités tout  à fait sensées. Les présidents de la république rendent visite à leurs chefs avec déférence. (...) De là on en vient à croire qu'il (Jésus) est ressuscité le troisième jour, et pourquoi pas né d'une vierge. On décide d'engager sa vie sur cette croyance folle: que la Vérité avec un grand V a pris chair en Galilée il y a deux mille ans. (...) Va-t-on, dans la foulée -on point où on en est- croire aussi à la Trinité, au péché originel, à l'Immaculée Conception, à l'infaillibilité pontificale?

à lire aussi, cette note pleine de bon sens: https://brouillonsdeculture.wordpress.com/2011/08/07/a-tous-les-homophobes-citant-la-bible/ 


Ah, si, j'oubliais, il me reste cette question sans réponse:
J'aimerais vraiment savoir si ces interdictions concernent tout le monde: est-ce que moi athée, je dois me coltiner les interdictions des religions des autres. Parce que je crois que je vis quand même dans un pays laïque.





9 commentaires:

pilif andré a dit…

mademoiselle caroline
j'ai lu ce beau livre d'Emmanuel Carrère
j'ai aussi lu le dernier Houellebecq
(je peux vous le prêter car normalement on devrait se voir dans palontan )
j'espère que vous lirez ce commentaire ça a l'air compliqué
à bientôt

marie campion a dit…

Merci Mademoiselle Caroline pour vos interrogations qui me touchent également. Je suis aussi en train de lire "Le royaume", je trouve que ce qu'il y a de bien avec Emmanuel Carrere c'est qu'il pourrait me faire m'intéresser à l'astronomie ou à la bourse si il lui venait l'idée d'en faire un livre...

Sardine a dit…

"Est-ce que moi, athée, je dois me coltiner les interdictions des religions des autres ? Parce que je crois que je vis quand même dans un pays laïque."

Voilà. Tu as résumé, parfaitement, le fond de ma pensée !

Hélène a dit…

Il y autre chose d'intéressant à lire ici : http://www.marianne.net/Lettre-ouverte-au-monde-musulman_a241765.html

Personnellement je suis athée, et je n'ai aucune envie que les religions influencent mon pays. Je pense que toute croyance, quelle qu'elle soit, est personnelle, et qu'une fois sorti de chez soi ce sont des règles générales de vivre ensemble qui doivent s'appliquer, sans influence aucune.

Ce qui n'empêche pas par contre un minimum de culture générale sur les religions.

Thierry a dit…

Dieu ? Ca fait longtemps que j'ai fait une croix dessus." Pierre Desproges

Poulette a dit…

Merci pour ces précisions.
Athée également (à tendance agnostique soyons honnête) ton précédent billet et les com's m'ont également intéressé; car paradoxalement pour faire "mon" choix j'ai pas mal lu étant jeune (genre 20 ans) sur les religions.
Au final je me pose la même question que toi et respecte le choix de chacun

Anonyme a dit…

Si plus de personnes pouvaient réagir de cette manière, on n'en serait pas là, hein !
Merci.

Marie a dit…

Chère Caroline,

Concernant ta question sur les sources religieuses de l'interdiction de représenter le Prophète de l'islam, et de savoir s'il est "légitime" ou non de se baser la-dessus, il me semble que cela relève du libre-arbitre et de la liberté de conscience de chacun. Nous vivons dans des pays démocratiques qui laissent à chacun la liberté d'avoir leurs propres convictions (religieuses, politiques, etc.) et de ne pas avoir à s'en justifier.

Le fait de se sentir blessé par certaines formes d'humour me semble par ailleurs assez universel. Je te fais ici un copier-coller d'une remarque de Irène Kaufer Briefel concernant le fameux débat "Peut-on rire de tout?" :
"Personne ne pense sérieusement qu'on peut rire de tout. Ici on s'est indigné (à juste titre) quand l'Iran a organisé un concours de caricatures de la Shoah ; et la France elle-même, si soucieuse dans les discours de liberté d'expression, envoie en prison des jeunes qui se sont moqués des attaques terroristes. En fait, tout le monde a ses "vaches sacrées" ; mais les nôtres nous paraissent "naturelles" tandis que celles des autres seraient la preuve d'une sensibilité "excessive"".
Je trouve cette remarque assez judicieuse.

Maintenant, tout le monde (enfin, la plus grosse majorité j'espère) est d'accord sur le fait que, en démocratie, chacun à le droit de faire les blagues qu'il souhaite (tant qu'il n'incite pas à la haine), chacun à le droit de se sentir blessé par ses blagues, chacun à le droit d'exprimer pacifiquement qu'il se sent blessé. Et chacun à le devoir d'assurer à l'autre la possibilité de s'exprimer.

Je te mets ici le lien de l'interview de Jamel Debbouze, que j'ai trouvée très intéressante : http://www.huffingtonpost.fr/2015/01/18/jamel-debbouze-attentats-france-charlie-hebdo_n_6497074.html. Il me semble qu'il y exprime très justement à la fois son attachement aux valeurs démocratiques et à la fois sa sensibilité en tant que musulman face aux caricatures.

Et une autre vidéo, parce qu'il n'y a pas LES musulmans, mais qu'il y a DES musulmans, qui sont des citoyens français, européens, comme toi et moi : http://www.francetvinfo.fr/economie/medias/charlie-hebdo/video-dans-un-college-prive-musulman-le-choc-est-immense_799423.html.

J'aurais aimé te dire que personne ne cherche à t'imposer ses convictions et les règles qu'il se fixe pour sa propre vie. Malheureusement c'est faux. Heureusement ça ne relève que d'une extrême minorité, quelques extrémistes. Qu'on retrouve finalement dans tous les camps. Car je pense que tu seras d'accord avec moi pour dire que ce n'est pas l'apanage des extrémistes qui se revendiquent de l'islam de vouloir imposer aux autres de vivre de la façon qu'ils estiment la "meilleure".

Bien à toi,

Marie

Bobby a dit…

Les extrémistes s'agitent partout. Tendances à restreindre le doit à l'IVG, mélange des genres dans le débat sur la fin de vie, on n'en finirait pas. Je te propose de faire la prière du vendredi, de faire shabbat le samedi, d'aller à la messe et aux vêpres le dimanche, et SURTOUT que toutes les fêtes religieuses de toutes les religions soient fériées ! Et toc !