jeudi 6 février 2014

La réforme des rythmes scolaires quand tu peux pas la faire ...
































































































Voilà.
Je me pose des questions.
Il y a surement des choses que je n'ai pas comprises (je l'espère) ou que je ne sais pas... J'aimerais qu'on éclaire ma lanterne, monsieur Peillon vous êtes le bienvenu pour répondre à nos interrogations de parents contribuables légèrement incrédules.

Des liens utiles:
le site officiel
la réforme pour les nuls
la pétition
la page facebook des parents

242 commentaires:

1 – 200 sur 242   Suivant›   Les plus récents»
Mo a dit…

AHHHH MERCI !
enfin, un message clair et objectif... Dans lequel on en dit pas tout et n'importe quoi !

AudreyB a dit…

Même dans une plus grosse commune ça reste problématique.... d'autant qu'ici la commune refuse de prendre en charge le surcout, elle ne veut pas faire payer les vieux (très nombreux) pour les jeunes... donc tout à la charge des parents.... augmentant encore plus le clivage riche (qui resteront en activités organisées dans le thème de l'école et selon les programmes) et les pauvres qui ne pourront pas payer qui seront pour la plupart seuls chez eux devant la télé ou avec leur très chère mère (ou père) au foyer qui s'arrachera les cheveux pour les occuper... et c'est quand même un président de gauche qui fait passer cette réforme purement de droite... ça me fait marrer....

malise a dit…

Merci, merci pour ce résumé en images de ce que tout le monde pense (à part le gouvernement, visiblement!). Tout est dit, et très bien dit, bravo!!!

Margaux a dit…

Rahh mais merci !!!!
c'est tellement juste et vrai !

Anonyme a dit…

Bravo!

LudiM a dit…

Super bien dit et bien illustré!
Voici l'exemple de ma commune (160 élèves), prévu pour l'année prochaine: pas de changements des horaires, mais au lieu de faire 45 minutes d'activités tous les jours, ils font 1H30 2 jours/semaine. J'illustre: lundi, classe jusqu'à 16h30 comme avant pour la moitié de l'école, l'autre moitié finit à 15h et fait activité. Le mardi, inversement. Du coup, même dans notre cambrousse, ils ont le temps de se déplacer et de faire de vraies activités. On attend septembre, mais pour l'instant, ça a l'air bien organisé!

SandrineDonzel a dit…

Ici aussi, communes rurales et c'est exactement le même problème.
Les activités seront payantes et donc si tu n'as pas les moyens, tu dois te débrouiller pour récupérer ton enfant ... et donc travailler encore moins et gagner encore moins :-/

Amélie a dit…

Dans notre commune (dans le Morbihan, 6000 habitants plutôt rurale/bobo), la réforme a été mise en place à la rentrée : j'ai donc un peu de recul sur ces nouveaux rythmes.
Les parents des 3 écoles (1 publique de 350 élèves, 1 publique de 2 ou 3 classes et 1 privée) ont été consultés au printemps 2013 ; nous avons répondu à une enquête.

En gros, les enfants de l'école publique "principale" où sont scolarisés mes loulous (un en CP, n°2 en GS) ont classe "normalement" le lundi et le mardi (8h45 - 16h30), classe le mercredi matin, et les activités périscolaires durent 1h30 le jeudi et le vendredi de 15h à 16h30.
C'est l'inverse pour les deux autres écoles : activités les lundis et mardis, école horaires classiques les jeudis et vendredis, de façon à ce que les animateurs soient occupés toute la semaine.

Ils restent toujours à l'école, où à la médiathèque du village, bref pas de transport en bus.

Personnellement, je trouve que cette réforme n'apporte rien aux enfants : pas de positif, mais pas de négatif non plus car je bosse à 100% et école ou pas, de toute façon le mercredi ils doivent se lever comme les autres jours.

Mais je trouve qu'on a quand même de la chance dans notre commune car cela a été bien organisé et les loulous sont plutôt contents de leurs activités, qu'ils peuvent choisir parmi 4 avant les petites vacances, et qui changent à chaque période.

Il y a clairement une bonne entente entre la direction de l'école et les agents de la mairie qui organisent les activités : sans une bonne concertation, cela ne fonctionnerait sûrement pas aussi bien...

Les activités sont gratuites (je précise que nous avons également été consultés sur ce point).

Effectivement, je pense que dans les petites communes rurales cette réforme va être très compliquée à mettre en place...

Merci de m'avoir lue !

Maïpi a dit…

Imagine une commune rurale sans école propre... Donc mes enfants ailleurs. Dans une école de 42 élèves, à 5 km de là... Quant aux lieux d'accueil intéressants, c'est pas à 20 mais 45 mn, aller, qu'ils sont.
Et on a parlé du rythme biologique de l'enfant sur une journée? Où le plus faible de l'attention c'est le temps après le repas? Et que l'attention revient en fin de journée?
Ben du coup je suis ravie que notre directrice ait choisi de reporter l'application de la réforme quand les moyens autour seront en place et adaptés aux enfants ET à leur contexte de vie... La liberté du privé est un sacré avantage pour le coup.

Anonyme a dit…

Bravo !!! Vous avez tout compris ! c'est exactement ça !! On se demande si ce n'est pas une intention du gouvernement de renvoyer les femmes actives au foyer (au moins celles qui sont au chômage sortiront des stats et ce sera tout bénef' !)

CourbesGenereuses a dit…

tres tres bien résumé !!!

par contre, pour les écoles privées, certes elles n'ont pas l'obligation d'appliquer cette mesure, mais elles se preparent à ce que ça le devienne (une obligation) ...
donc celle où sont mes enfants a la supeeeer idee de vouloir mettre en place la demi-journee ... le samedi matin !!!! alors que le reste de la commune bossera le mercredi matin et que donc, par consequent, tous les centres de loisirs seront fermés le mercredi matin !!! waow, ou comment obliger les mères (et les pères, je ne suis pas sexiste) à bosser à 4/5e (nan parce que tout le monde n'a pas les grands-parents à dispo, hein) !!! ah si, pardon, ils sont en train de reflechir a la mise en place d'un pseudo-centre de loisirs dans l'ecole, m'etonnerait que ça coute moins cher que le CL proposé par la mairie !! sans parler de la logistique à gerer pour l'ecole, hein !!
et sans parler qu'au college, les grands bossent le mercredi, eux !!! waow super pratique !!! donc l'annee prochaine, qd ma gde passera en 6e j'en aurai une sous le bras le mercredi et l'autre le samedi, hum, oui, bien sur !!!

tout ça pour passer PLUS d'heures à l'ecole !!!!!!! ben vi, nous on ne bosse pas MOINS !!!!!!!!!!

ps : c'est pas parce que nos filles sont en ecole privee qu'on est "riches", hein !! on fait des choix (pas de vacances au ski, peu de voyages) - pr la ptite histoire, ça nous coutait pareil que la nounou, et on s'est dit que s'il fallait faire des economies un jour, on les passerait ds le publique (mouais tu parles)

mariecarolication a dit…

janvier 2014 - je commence à faire les frais de la réforme qui ne s'appliquera qu'en septembre 2014 dans ma communauté de communes :je me prends 14 euros de + par mois de facture de crèche, évidemment sans aucune justification liée à mon salaire qui, lui, n'a pas augmenté. 14€/mois = 168€/an !!!! Effectivement les nouveaux aménagements du personnel liés au changement de rythme reposent sur les comcom, qui vont essayer de chercher des compléments de revenus par tous les moyens (les moins visibles, comme pour les modesde garde d'enfants qui ne sont pas encore scolarisés)..

Aurore a dit…

Ah bah, quand je lis à droite et à gauche les articles, réflexions et autres sur le sujet des réformes, je suis bien contente qu'à ça ne soit pas le cas ici!

Même moi je trouve ça un peu débile, ou alors mal organisé par M'sieur Peillon.

Durant notre séjour en France en janvier, j'ai pu constater le problème des rythmes scolaires dans ma belle-famille.

C'est pas gagné.

Courage à tous!

caro flé a dit…

clap clap clap .;bravo Caro...certes à Paris on a de la "chance" ...mais ...
Alors à paris, personne ne veut se déplacer non plus pour les maternelles ..qui sont donc réveilles pendant leur sieste pour faire quoi??? écouter une chanson avec une AM , ou un truc dont personne ne voit à quoi cela ressemble , ou une fille à peine majeur vient et change chaque semaine ....la maitresse retoruve sa classe le lendemain non nettoyée et en bordel ..et les parents leur enfant naze broke !Quant à capu en cp :là effectivement c'est pas trop mal.;et encore ...mais rien à l’extérieur de l'école ....(ateliers jeux de societé du monde, contes et masques..) A priori cela changera l'année prochaine encore car ils sont tellement mal payés...et que c'est la CAF qui participe , mais celle ci n'a plus de fric ...so ces activités risquent d'être payantes d'ici un an ou deux ...Ils auraient mieux fait de laisser comme c'était et de faire un truc bin le mercredi matin ..éventuellement ..
Mais quand tu vois qu'ils n'arrivent même pas à trouver une maitresse de maternelle pour après les vac de février ...qu'il y a un grand manque de pro, d'encadrement, Enfin lisez les articles dans Le monde sur l'enseignement en France ..toutes les semaines :dossier ..
bonne chance ..égalité ..mouaiii

clem a dit…

bonjour caroline, je suis exactement dans le meme cas que toi, au debut je trouvais la reforme interessante et maintenant je me dis qu'elle va creer plus d'inegalites qu'elle n'en reduit et que le cout va etre supporte par les familles soit directement soit par augmentation des impots locaux... je n'ai pas de solution tout prete mais a force de vouloir satisfaire tout le monde ben... on ne satisfait personne...

Celine a dit…

Voici un résumé plus que clair et tout à fait objectif . J'ajouterai que cela pénalise également toutes les associations et leurs salariés qui se voient amputer de leurs prestations tous les mercredis matin !! et qui c"est qui vient chercher les enfants à 11h30/12h le mercredi?? ah bon vous finissez pas à cette heure là le mercredi ?? Allez on croise les doigts pour qu'en septembre le ministre laisse cette réforme facultative

Val a dit…

bonjour et bravo !! c'est tellement vrai.
(venue via Papacube)

Zouzounette a dit…

Chez nous, petite commune à proximité d'une grosse, les activités sont payantes. Avec le prix des repas et de la garderie indexés sur les revenus des parents, l'école privée "en ville" ne ne coûte pas plus ... et poursuit la semaine de 4 jours, avec des horaires de sortie de classe décents. Encore une réussite pour la mixité sociale ?

Isabelle DELANCE a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
isao a dit…

Oh que NON vous n'êtes pas seuls dans ce cas !

Merci pour ce petit résumé en image, simple et efficace... je me suis permis de le linker dans les pages des groupes Contre la réforme des rythmes scolaires (Nationale et du 38)

Les Gilets Jaunes organise un BOYCOTT demain Vendredi 7 Février, et des manifestations un peu partout en France samedi 8 Février
http://clrdrs.fr/

Ne laissons pas faire ! ;-)

isabelle a dit…

Bonjour,
Super bien écrit, ça résume exactement ce que sera le lot quotidien des milliers d'enfants ! journées encadrées par le périscolaire et donc toujours aussi longues ET se lever AUSSI le mercredi matin.
Pour ce qui est du privé, je tiens à précise que si en effet nous ne sommes pas "obligés" d'appliquer la réforme, on est quand même confronté au problème : supposons qu'on décide de ne pas appliquer, ok; notre toute petite école (d'une commune rurale) accueille des enfants qui viennent des 17 communes alentours (qui elles, appliqueront)question : que feront les parents avec leurs enfants le mercredi matin quand leurs communes feront classe le mercredi matin et par conséquent fermeront le centre de loisirs ?? dans les faits, on est coincé; on devra soit appliquer la réforme comme tout le monde, soit mettre en place un accueil du mercredi matin... après, comment les gamins rejoindront leurs divers centres de loisirs ? démerdassek ! bref, on est tous sur la même galère :(

spo84220 a dit…

Merci !!! Enfin une personne qui "dessine" tout au ce que beaucoup de personnes pensent tout bas.. surtout pour les petites communes...

Sophie a dit…

Bien vu et bien expliqué ;)

et alors, en école privée (pour ma part, catho sous contrat donc, je préfère ce terme à privé car le pur privé, c'est autre chose, et puis ici dans l'Ouest, ce n'est pas inabordable, d'ailleurs, nous avons le même public dans les deux écoles du village, publique ou catho) de campagne, même si sur le principe on est libre, la cantine, le périscolaire étant commun aux deux écoles, ne voulant pas créer de guerre là où il n'en a pas, nous avons fait le choix de nous aligner sur nos collègues du public, de faire une réflexion ensemble, donc non, le privé n'est pas la solution, pas partout du moins...

Marie a dit…

Comment dire : GENIAL !!

Petit topo par ici, 4000 habitant, 500 éléves maternelles / primaires.

Coût de cette "blague" 125 000€ dont 18 000€ à la charge de la commune.

+ recrutement de 26 personnes à 25km de Nantes en pleine cambrousse ...

Bref rien n'est encore décidé ferme pour septembre ! Pratique ...

Merci ;)
Marie

Amélie a dit…

AAAAAAAAHHH, Je t'aime!!
Tout est dit!
Et pour donner un point de vue d'ici où on est: 1 commune moyenne mais dans une grosse agglomération, sans être très riche, pas malheureuse. Et où c'est en place depuis septembre et selon les médias (!) c'est plutôt bien organisé...
Ici 3 TAP de 3/4d'h + 1 TAP de 1h30. En petit TAP il ne font rien, coloriage, petits jeux ou bricolage à la c...(petite section de maternelle) et les grands TAP sont vaguement mieux (en fait ils changent d'activités entre chaque vacances et elle a eu une activité bien sur les 3 périodes...)
Elle est crevée, donc on a fait le choix de ne pas la mettre le samedi matin, elle est petite, c'est pas bien grave. Le personnel change souvent et n'est pas vraiment qualifié (il y a 2-3 personnes qualifiées du centre de loisirs, mais avec des personnes sans qualification particulière pour s'occuper d'enfants en plus)
Et selon une enquête, les enfants défavorisés de la ville sont ceux qui participent le moins aux TAP (alors que c'est gratuit).
Où est l'avantage??????
On réfléchit sérieusement ici à faire des concessions ailleurs, et à la mettre dans le privé si ces chers môssieurs politiques n'abandonnent pas cette idée stupide

Caro Dels a dit…

L'an dernier, j'étais animatrice sportive périscolaire. Tous les soirs, j'allais dans une école (4 écoles différentes du coup) pendant la garderie pour proposer aux enfants qui le souhaitaient une séance de sport (donc de 16h30 à 18h, mais je devais attendre qu'ils aient fini de goûter et j'avais des écoles qui terminaient à 16h45 ou même 17h). Je faisais avec le matériel dispo et ce que j'emmenais sur place. Et bref, j'aimais bien ce système, même si je ne bossais pas beaucoup, ça permettait de cumuler deux autres boulots. Et précision, c'était en campagne, j'avais pour l'école la plus loin de chez moi, plus de 30 min de route et la plus proche 10min.
Puis j'ai déménagé en ville et j'ai bien entendu postulé pour faire la même chose ou presque dans les écoles de ma ville. J'ai des diplômes, l'expérience, je pensais que ce serait dans la poche. Mais parait que je suis trop diplômée donc faudrait trop me payer (même si je dis que je veux pas plus que le smic horaire mes diplômes gênent).
Cette réforme, j'étais plutôt pour même si j'ai toujours eu l'école des 4 jours (petite j'étais en région pilote), je voyais du boulot pour moi. Mais non.
Du coup, je suis dégoûtée pour les enfants qui ont le droit à des animateurs pas forcément formés ou ayant l'expérience, ou même pas d'animateur du tout et pour les parents qui galèrent avec tout ça...

laeti a dit…

Juste : merci!

Lujayne a dit…

Ah, Caroline, comme d'habitude, tout est si bien résumé !!! Il faudrait envoyer cette planche à notre cher ministre... !
Ici, nous n'avons toujours pas d'infos officielles sur les nouveaux rythmes, mais ce qui en ressort ce serait 8h45-11h45 / 13h45-15h45, et le mercredi matin. Absolument fantastique et bien pensé (j'ironise, bien sûr). Car outre tous les désagréments fort bien illustrés dans l'article, ma nounou m'a fait remarquer que toutes les assistantes maternelles de la commune vont se trouver bien embêtées si elles ont des périscolaires ET des touts-petits, qui n'auront plus qu'une grosse heure de sieste l'après-midi. Du coup, les nounous devront refuser les enfants à midi, et les cantines, déjà surchargées, devront accueillir beaucoup d'enfants en plus...
Je précise que j'habite une grosse commune à coté d'une ttès grosse ville, et que malgré tout, les activités proposés, ce sera ballon dans la cours...
Quand je pense que je me suis mise à 4/5, pour que mes enfants puissent se reposer le mercredi matin (et ils en ont vraiment besoin, même en étant couchés tous les soirs à 20h)... je bouillonne de rage.
Car les enfants ne tireront absolument rien de cette réforme : plus fatigués, moins d'heures de cours... c'est ça qui va endiguer l'échec scolaire ???

Anonyme a dit…

Ta planche est Géniale ! Elle résume super bien la situation !!!! Bravo !!!

Pour te "rassurer" ( si je puis dire ),nous allons connaitre à Bordeaux les mêmes problèmes que les élèves de ta campagne ! Chez nous il y a bien sûr un large choix d'activités, et de lieux où les pratiquer,mais à cause des problèmes de circulation, et du côut des transports, les élèves ne feront rien...ou pas grand chose !

Campagne, petite ou grande ville, au final on est tous dans le même merdier !
Cette réforme qui aurait pu être bien pour les élèves, va finalement plus les fatiguer qu'autre chose ! On a totalement oublié leurs intérêts !

Christelle a dit…

Bravooooo !!
Chez moi, 15 000 habitants, dans les Yvelines, pas du tout paumé et même plutôt friqué. Et bien ce sera 2h15 de pause le midi, et aucune activité de prévue, comme ça c'est simple !

Anonyme a dit…

Merci pour ce résumé en images. Un seul bémol : oui les écoles privées ne sont pas obligées d'appliquer la réforme.
Mais non les parents des enfants scolarisés dans le privé ne peuvent pas tous soit ne pas travaillé, soit embaucher une nounou pour garder leurs enfants... le mercredi matin et si les autres écoles de la commune font classe, eh bien pas de centre de loisirs pour les enfants de l'école privée qui se retrouve donc contrainte d'appliquer la réforme... avec encore moins de moyens que les écoles publiques.
Tout le monde dans le même bateau...

Isaetcie a dit…

Merci pour ce fantastique et très réaliste résumé en belles images de la situation que rencontrent (ou rencontreront) très prochainement bon nombre de communes rurales, dont nous faisons partie aussi...

Anonyme a dit…

OOHHH que NON vous n'êtes pas seule dans ce cas!!! Ma commune aussi n'a ni le budget, ni de lieux propices... les élus se cassent la tête pour trouver des solutions mais ils souhaiteraient vraiment que le gouvernement fasse demi-tour!!

Anonyme a dit…

Au risque de me faire lynchée, je voudrais apporter un bémol à ce concert de lamentations : ne perd t-on pas de vue qu'en augmentant le nombre de matinées d'école, la réforme donnera + de temps aux enfants pour assimiler le très (trop?)important programme scolaire?
L'apprentissage n'est-il pas la vocation principale de l'école?

Je précise que nous sommes une famille où les 2 parents travaillent à temps complet et que bien que les horaires ne nous arrangent pas nous parents, nous nous réjouissons pour nos enfants que le temps dédié aux apprentissages fondamentaux (= les matinées) soit augmenté.
Pour l'avant, l'après école et le midi, je suis optimiste, je fais confiance à la faculté d'adaptation de l'être humain et j'y vois une occasion d'explorer de nouvelles solutions d'entraide entre familles...

bricoleuse a dit…

Rhahahahahah ... nickel .... !!!! Me permettez vous de LARGEMENT diffuser sur les réseaux sociaux et LARGEMENT l'imprimer afin de la distribuer à la sortie des écoles ...?? ;-)

Mon Petit Sac a dit…

j'adore, j'adore votre site et vos bouquins !!!
bravo, félicitations, continuez !
c'est Virginie qui m'a parlé de vous, celle qui est venue skier fin janvier, juste une semaine après avoir commencé son nouveau job. on s'est rencontré à l'école (parents d'élèves).
bref, j'ai donc pleuré à la lecture de la dernière BD, je me suis vraiment marré avec "quitter paris", mon mari venait lire par dessus mon épaule (énervant).
à quand le prochain ? j'ai hâte !!!
allezn je dois bosser un peu, mais en même temps, la sortie d'école, c'est dans 1h28, alors…

lydie

Twins And Us a dit…

Merci 1000 mercis pour ce résumé parfait de la situation ; je suis également ds une petite communue. Je vais d'ailleurs leur envoyer le lien vers votre article... Et je rajouterai une problématique supplémentaire pour les classes de maternelles, qui ont des rythmes physiologiques différents, avec la sieste....

Mamynette a dit…

Holala, comme c'est du vécu tout ça, et encore, vous ne voyez qu'une partie de l'iceberg en tant que parent..... si vous saviez toutes les contraintes côté municipalité...... parce que dans le guide => vous avez plusieurs choix pour moduler l'emploi du temps..... et quand le projet arrive sur le bureau de l'inspecteur d'académie : "ah non, c'est plus simple si toutes les écoles finissent tous les jours à la même heure" et toc !!!!!! pour l'enfant finalement ça ne changera pas, car il arrivera à la garderie et en repartira comme avant la réforme puisque les parents ne peuvent pas faire autrement..... ah si il sera plus fatigué, car le mercredi, s'il avait la chance qu'un des parents soit à temps partiel ou en RTT il pouvait bénéficier d'une petite grass' mat', mais là, ça sera terminé!!!!! je cherche où est le bien être de l'enfant dans cette réforme.

Anonyme a dit…

Si tu veux rajouter une bulle a ta BD, tu peux parler de ma situation.

L'AOS du conseil général dans lequel je travaille organise des "mercredi découvertes" pour les enfants de 3 à 12 ans.

mes enfants sont donc pris en charge dès 8h30 le mercredi sur mon lieu de travail et me sont restitués vers 18h00. ils font plein d'activités, des sorties culturelles ou ludiques (disneland, la géode...) le tout pour 14 euros la journée repas compris.

A partir de Septembre, c'est terminé...

Isabelle

the Jujuteam a dit…

chez nous (grosse commune du 92), la mairie a publié dans le magazine local, qu'elle se félicitait car la réforme ne lui couterait pas trop cher, vu le planning choisi: sortie à 16h au lieu de 16h30 les lundi, mardi, jeudi, et 15h le vendredi, limitant ainsi le cout des activités puisque les parents, en RTT partiront en WE avec leurs gnomes...
véridique.
ca fait mal au coeur.

Prof SVT a dit…

TOUT A FAIT PAREIL dans ma commune...Pfff quelle galère !!!

Delphine a dit…

Pour répondre à Anonyme concernant les temps dédiés aux apprentissages, peut être que je compte mal ou que je n'ai rien compris mais cette réforme ne donne absolument pas plus de temps aux apprentissages fondamentaux puisque la réduction quotidienne correspond à la demi-journée ajoutée... la seule différence est que nos enfants auront toujours le même (énorme) volume d'informations à ingurgiter dans le même temps, mais ils auront le bonheur de le faire en étant crevés, ce qui sera (mais ce n'est que mon humble avis) beaucoup plus difficile pour eux....
J'ai, comme beaucoup d'autres, pensé au début que cette réforme pourrait offrir un gros plus aux enfants dont les parents n'ont pas le temps de faire pratiquer des activités à l'extérieur de l'école, parce qu'ils travaillent tard, et qu'ils travaillent le mercredi, ou ceux dont les parents n'ont pas les moyens financiers (une activité à 200 euros quand on a 3 enfants ça commence à faire cher...), mais très vite je me suis demandée comment cette réforme pourrait être financée puisqu'il semble évident (enfin sauf pour le gouvernement) qu'une telle organisation a un coût exorbitant que notre pays ne peut se permettre et qu'en même temps, puisque l'objectif affiché était une plus grande égalité entre les élèves, celle-ci ne devrait pas grever le budget des parents...
Et quand on voit que toutes les écoles et toutes les communes n'auront pas le même type d'emploi du temps, je me demande ce qu'il adviendra des enseignements eux-mêmes, lorsque les enseignants sont à temps partiel et que le complément est fait par quelqu'un qui tourne sur plusieurs communes, ou comment seront remplacés les enseignants malades (pour les mêmes raisons)... je me demande aussi ce qu'il adviendra de notre étude dirigée, actuellement assurée par les enseignants de 16h30 à 18h, ces enseignants seront-ils toujours là pour l'étude s' ils terminent à 15h30 ou 15h45 mais qu'en plus ils ne peuvent même pas rester travailler dans leurs classes puisque, faute de locaux disponibles, les TAP auront lieu dans les classes ? je ne vis pas dans une petite commune rurale, ni dans une commune pauvre (même si elle n'est pas richissime non plus) mais j'avoue que je suis navrée pour mes enfants de ce que va être leur quotidien à partir de septembre...

Jean a dit…

Bon, je me lance ! J'adore tes dessins.
Je suis presque le seul qui est "POUR" ?
Moi, je trouve très bien que les journées d'enseignement soient raccourcies, au bénéfice de temps périscolaires.
Tu trouves pas que les temps d'enseignement sont longs et que raccourcir ce temps et important.

Tu parles de temps de trajet important mais temps périscolaires ne veux pas dire sorties périscolaires !
Les sorties se feront toujours dans le cadre du temps scolaire avec les instits.
Je pense qu'il n'est nullement besoin de prendre le bus pour faire une activitée de qualité.
On peut très bien faire des activitées de découverte, d'initiation, de détente... Ho oui, de détente !

Il me semble que vous avez un centre de loisirs sur la commune, une multi-accueil, une bibliothèque...
Il y a bien des animateurs qui travaillent sur place non ?
Pour le financement, c'est la première fois que l'état finance des activités périscolaire.
Ta commune bénéficiera de 50 euros par enfant pour les activités.
S'y ajouteront une indemnité spéciale de 40 euros supplémentaires par élève, pour les communes bénéficiant du fonds de solidarité rurale (DSR) et l'aide de la CNAF si la commune fait un PEDT soit en plus 0,5 euro par enfant et par heure.

Allez pêle-mêle, quelques activitées avec les assocs:
- apprendre à fabriquer des "parets".
- chanter avec la chorale "l'écho de Mont Chavin",
- yoga faut demander à Cathy
- théâtre avec les "Margotins"
- comment fonctionne une orgue, en plus vous en avez une très belle, je suis sûr que l'assoc campanelli serait partante
- un travail sur le patrimoine local est possible aussi, elle s'appelle comment l'assoc ?

En plus vous avez le muti-accueil" la farandole" et le centre de loisirs qui est dans l'école non ?
On peut faire de la motricité, des histoires jouées, des parcours sensoriels, de la relaxation, des parcours moteurs, des jeux d'équipes, du temps de parole, des fresques collectives, du collage photo, du modelage...
Et on peut aussi pour ceux qui veulent, rien faire ! C'est aussi une activitée, qu'on ne laisse plus faire à nos enfants.
Tu vois on peut faire plein de choses sans se déplacer et avoir du temps pour jouer, se reposer et s’amuser avec leurs amis

Je crois qu'avec un peu d'imagination vous y arriverez !

Ha oui ! Une dernière chose, ces nouveaux temps sont aussi fait pour les enfants qui cumulent les inégalités.
1 enfant sur 5 est en situation de profond malaise social, si on pouvait en rattraper quelques-uns... (rapport de l'UNICEF "écoutons ce que les enfants ont a nous dire").

Ha, je comprends mieux tous les commentaires contre, je viens d'aller voir sur la page facebook des "Gilets jaunes" qui recommande ta page, tu vas faire un buzz !!!

Myzotte a dit…

Comme on a avait déjà discuté sur ton blog,
dans l'école des enfants ça se passe très bien.
Mais je suis tout à fait d'accord avec toi sur les inégalités que ça va engendrer.
Je ne pense pas finalement que cela soit judicieux d'offirir le choix aux écoles d'aménager comme elles veulent car les gens vont faire dérogations pour mettre dans telle ou telle école par rapport au mercredi ou samedi, leurs horaires…
Je ne comprends définitivement pas ce gouvernement… Ils veulent soit disant l'égalité sur tous les fronts mais ils engendrent tout le contraire en voulant tout faire trop vite et par obligation.

RoseNoisettes a dit…

Ton article est juste extra, cela reflète tellement la réalité.
Le pire c'est que c'est toujours ainsi en politique...

Anonyme a dit…

Que dire de cette réforme qui exclue les enfants porteurs de handicap? Ils peuvent aller à l'école, d'ailleurs ils se lèveront aussi le mercredi, mais ils n'auront pas accès aux activités périscolaires!!!! enseignante auprès de ces enfants, je vais devoir expliquer à des parents que le petit frère pourra rester, mais pas "l'autre" qui pourtant ne pose aucune difficulté !!! je suis dépitée...

Karine a dit…

VOILA !!! Tout est dit et très bien dit !!!

Maman Arrive a dit…

C'est intéressant comme point de vue (et très réaliste).
Mais le périscolaire ils font quoi ? Je demande car je n'ai pas d'enfants scolarisés et je n'allais pas en garderie au primaire, donc c'est différent des activités que les enfants sont censés faire pendant l'heure (d'ailleurs j'étais persuadé que c'était 1h30 d'activité vu que les cours "théoriques" finissent à 15h30 et que rare sont les parents qui viennent rechercher leur enfant avant 17h) ?

Julie, du fil et son aiguille a dit…

Merci !
Je me retrouve tellement dans ce que tu dis.
Je te rassure, dans certaines villes rurales de Bretagne, le problème est le même (un grand moment de solitude pour tous à l'idée de mettre en place cette réforme...).
Bon courage

Nebullae a dit…

On a le même soucis ici... un regroupement scolaire de 4 communes avec 120 élèves en tout et les classes sont réparties sur 3 sites... on en est à ce demander si les sanctions ne nous couteront pas moins cher que mettre ne place la réforme qui se résumera de toute façon à faire faire un tour d'une heure de car en plus aux enfants...

isa a dit…

c'est vrai que dans les petits patelins ça doit pas être facile!!
petite, on devait prendre le car pour aller à l'école, pour aller à la piscine....
aujourd'hui je suis dans une grande ville et mes enfants n'ont aucuns problèmes avec les activités (de plus ils sont en privé.....).
mais ton article est très bien fait !!^^
bises.

Anonyme a dit…

nous au périscolaire soit ils sont dans la cours quand il fait beau (ouf on est en Provence) soit ils regardent des dessins animés, alors autant dire que j'appréhende la réforme.
Sinon dans mon cas, outre le fait qu'il ne pourra plus faire de tennis le mercredi matin (super! ce sera comprenser par ... heu... les dessins animés) il ne pourra plus voir son papa une semaine sur 2. On parle peu du cas des enfants de parents séparés, le papa fait un aller/retour pour profiter de son fils, pas sure qu'il en fasse 2 vu qu'il n'habite a une bonne demi-heure de route...

Anonyme a dit…

Tout est dit, bien résumé, un grand Merci

Anonyme a dit…

Incroyable !!!!!!!!!!
on dirait que vous dites se qui se passe chez nous;;
92 élèves cette année mais encore pire car on est en RPI sur 3 communes réparties sur un périmetre de 10 KMS
je vous comprends
BRAVO
avec cela tout le monde comprend
beau travail

Mademoiselle Caroline a dit…

Jean, je suis ravie de ton message, car je ne m'attendais pas à recevoir autant de remarques CONTRE la réforme.
Je pense que tu es du coin car tu sembles bien au courant de nos infrastructures.
je vais essayer de te répondre, et surtout ne perds pas de vue que je ne suis pas contre la réforme, que je trouve super d'alléger les heures de cours et de les remplacer par du culturel, c'est juste qu'en l'état ce n'est pas applicable.

Donc, réponses à tes propositions :

- "temps périscolaires ne veut pas dire sorties périscolaires":non c'est sur, mais moi quand je pensais culturel ou artistique, je voyais musée ou expositions, voir des choses EN VRAI, et non faire de la peinture ou regarder des livres.

-"Les sorties se feront toujours dans le cadre du temps scolaire avec les instits.": ben c'est dommage, ils auraient pu en profiter pour déléguer ce coté là et approfondir le programme en douceur justement

- "Je pense qu'il n'est nullement besoin de prendre le bus pour faire une activité de qualité.
On peut très bien faire des activités de découverte, d'initiation, de détente... Ho oui, de détente !" dans une salle de classe? bof quand même... ils seront toujours à l'école

-"Il me semble que vous avez un centre de loisirs sur la commune, une multi-accueil, une bibliothèque...
Il y a bien des animateurs qui travaillent sur place non ?" oui, il y a 3 personnes au centre de loisirs/périscolaire (émilie, cécile et christelle, et parfois plus en période de vacances)( je crois), ça me semble juste pour encadrer plus de 100 élèves ... quant à la bibliothèque, ce sont des bénévoles qui ont toutes par ailleurs une vie à gérer.

- "Pour le financement, c'est la première fois que l'état finance des activités périscolaire."
soit environ 100 euros/enfant. C'est par an? parce que si c'est par an, ça veut dire que la commune aura genre 12 000 euros pour payer les salariés qu'elle devra embaucher pour encadrer les activités... on va pas aller loin.
et ensuite, j'ai lu quelque part que cette aide n'est que pour la première année... on fait quoi ensuite?

j'aime bien tes propositions d'activités, c'est super chouette.
bon c'est un peu tourné vers l'art local, mais commençons d'abord il est vrai par savoir ce qui se passe sur le pas de notre porte avant d'apprendre De Vinci ou Mozart. Faisons avec les moyens du bord.


-" Ha, je comprends mieux tous les commentaires contre, je viens d'aller voir sur la page facebook des "Gilets jaunes" qui recommande ta page, tu vas faire un buzz !!!" = tu sais je pense que je suis lue aussi par des gens qui viennent sur le blog sans recommandation, et je pense que s'il y en avait plus pour, elles se seraient faites entendre en nombre.

Mon but n'est pas du tout d'enfoncer cette réforme mais d'essayer d’expliquer pourquoi ça ne peut pas marcher dans plein d’endroits, demander à ce que ceux dans la même situation soient entendus et revoir 2-3 trucs.

celine a dit…

C'est exactement ça !
Même dans les "grandes" communes le problème est le même car il n'y a aucun budget supplémentaire de prévu. Chez moi c'est comme si tout d'un coup le périscolaire devait accueillir 6 fois plus d'enfants et les occuper avec des activités culturelles/sportives intéressantes. Tout ça sans un centime et sans une personne supplémentaire. A part cesser le travail, je ne vois aucune solution correcte !

Anonyme a dit…

Ma fille entre en maternelle l'an prochain, nous sommes en RPI. La maternelle est à 15 km de chez nous dans un village où il n'y a rien (comme dans notre village) Aucun moyens financiers dans nos communes de campagne, la moindre activité est à 20 km. La garderie et la cantine sont encore dans un autre village.

Pour l'an prochain, il est prévu 15 minutes de plus sur la pause méridienne (qui se passe là où se situe la cantine), la sieste se fera donc au retour de cette pause. Et il est prévu une fin des cours 30 minutes plus tôt et l'activité unique pour tous sera: garderie payante. Avec les anciens horaires, je pouvais m'arranger pour aller la chercher certains soirs mais là, elle va devoir reprendre le car et aller à la garderie (qui sera saturée). Youpi! Vive la reforme!

Gerald van-keymeulen a dit…

et si finalement on ne l'appliquait pas cette réforme ?? en ne mettant pas nos enfants à l'école ces jours là… instituteurs, n'allez pas travailler !!

Anonyme a dit…

Je n'ai pas pris le temps de tout lire mais je rajouterai au moins deux contres à cette réforme et je parle en tant qu'animatrice périscolaire! :

- Bien souvent nous ne sommes déjà pas assez en tant qu'animateurs avec un périscolaire traditionnel puisque malheureusement en périscolaire, il n'y a pas de normes dictées réellement par la réglementation! donc parfois on a des équipes de 2 animateurs pour 20 gamins, d'autres fois on se retrouve sur certaines communes à 3 pour 80 gamins, de 3 à 12 ans. Cherchez l'erreur! Alors imaginez avec les cours s'arrêtant à 15h15 et pratiquement l'ensemble des gamins à gérer + les TAP à organiser.
On pourrait embaucher vous me direz...oui c'est sûr mais les enveloppes budgétaires sont tenues par les associations ou les mairies et le coût va forcément se faire rensentir sur les familles. Et puis embaucher c'est bien mignon mais on a déjà du mal à recruter par manque de personnes diplômés ou tout simplement motivés par les contrats précaires qu'offrent l'animation.

- Deuxième problème de taille: aucune commune rurale n'a assez de locaux pour accueillir l'ensemble des enfants en périscolaire et permettre de faire des activités. La plupart des écoles rurales sont constituées d'une cour, d'un préau et de salle de classe... où faire une activité "danse" lorsqu'il pleut?... alors c'est sûr on pourrait utiliser les salles de cours mais sincèrement elles ne sont pas pensées pour ça et la cohabitation périscolaire/équipe enseignante est déjà difficile alors si on empiète sur les propriétés des maîtresses (c'est comme ceci que sont perçues les salles bien souvent) on n'a pas fini les sujets de tension!

Certes à la base c'était une super idée! ... à condition d'avoir l'équipe périscolaire conséquente et formée, des locaux adaptés ou des infrastructures et un tissu associatif riche... et malheureusement comme il l'a été dit avant, tous ne seront pas égaux face à cette réforme.
Je plains déjà les enfants qui vont se retrouver en périscolaire dans une salle inadaptée, bondée et pas insonorisée comme il faut (ex la cantine, c'est ce qui se fait chez nous) avec quelqu'un qui aura beau avoir toute la bonne volonté du monde... qui sera payée au lance pierre, qui fatiguera vite car on lui demandera d'être à la fois chorégraphe, comédienne, chef d'orchestre, professeur de karaté et chef cuistot, avec un nombre de gamins trop conséquents!

Donc c'est comme tout entre la théorie et la pratique, il faut pouvoir se donner les moyens et si c'est pas le cas, vive le grand écart!

Anonyme a dit…

chui bien d'accord !

Jean a dit…

Pour l'animatrice « anonyme », il faut qu'elle lise le décret cela ne peut pas être moins que :
1° Un animateur pour quatorze mineurs âgés de moins de six ans ;
2° Un animateur pour dix-huit mineurs âgés de six ans ou plus.

Encore Jean ! a dit…

Mademoiselle Caroline aime pas qu'on signe "ANONYME", elle l'a dit il y a quelques jours.
Je reviens demain trop fatigué ce soir.
Bonne nuit !

Sophie a dit…

Sans parler du problème de sécurité. Les animateurs qui viendront chercher les enfants aux portes des maîtresses (et là, je parle particulièrement des maternelles), ne seront pas les mêmes tous les jours. Les enseignantes confieront des enfants à des personnes qu'elles ne connaisssent pas.D'où des risques conséquents !
De plus, chaque animateur aura-t-il accès aux fiches de reseignements ? Si oui, les info que vous nous livrer en début d'année dans les fiches de renseignement dites "confidentielles" seront visibles à qui veut les consulter; sinon, comment éviter de rendre l'enfant au papa ou à la maman à qui le tribunal a interdit la garde et vient emmener l'enfant ? Ou mieux, à une personne qu'ils ne connaissent pas et qui peut-être potentiellement dangereuse ! Et oui car il ne faut pas croire que les équipes des TAP seront fixes, ça, c'est de l'utopie !!!
Quant à la fatigue des enfants, ça va être terrible. J'ai déjà vécu le mercredi matin travaillé et je ne prévoyais rien le vendredi après-midi car sur 24 MS, je n'en avais que 4 qui ne s'endormait pas après le temps calme !
Et les PS, exit le temps de travail après la sieste. La plupart sont réveillés à 15H30.
Enfin, il paraît que c'est bien pour les enfants !!! Rassurons-nous !

Sophie, une maîtresse inquiète pour le bien-être de ses élèves l'an prochain !

SophieG. a dit…

qui ne s'endormaient. C'est mieux !! A cette heure-ci, je n'ai plus les yeux en face du clavier ! Désolée !

Denis VOIGNIER a dit…

Bonjour
on ne pourra pas faire tourner la maison 'Education' tant que l'on mettra à sa tête des incapables (Chatel, ancien représentant chez Loréal et Peillon qui a dû enseigner 10 min. dans sa vie).
Mettons des gens de terrain et écoutons les demandes des enseignants (laissons tomber les experts qui offrent une nouvelle théorie tous les dix ans).
Ciao

Poulette Dodue a dit…

Caroline,
Je te lis depuis quasi le début de ton blog, et (honte à moi) je commente pour la première fois.
Notre commune rurale est pile poil dans la situation que tu décris.
Ce billet je l'ai donc fais suivre à tous les parents du village et au maire ! (le maire est d'ailleurs bien dépité par cette réforme mais contraint de l’appliquer).
Donc pour répondre à Jean :"Ha, je comprends mieux tous les commentaires contre, je viens d'aller voir sur la page facebook des "Gilets jaunes" qui recommande ta page, tu vas faire un buzz !!!" = tu sais je pense que je suis lue aussi par des gens qui viennent sur le blog sans recommandation, et je pense que s'il y en avait plus pour, elles se seraient faites entendre en nombre. "
Je suis d'accord avec Caroline, je n'ai pas de FB je pense que ce thème éveille beaucoup d'inquiétudes chez les parnts et donc chacun à largement diffusé cet excellent billet.
Cette réforme est inégale en tout point ! Sur le fond oui à une réorganisation de l'apprentissage pour les Loulous.Mais de façon pratique coût, organisation pour les parents, stress pour tous !
Caroline bravo pour ce billet (et les autres hein aussi !)

fanny a dit…

Bonjour, moi je suis dans une commune de 1000 habitants et nous pratiquons déja les nouveaux rythmes scolaires et ca se passe trés bien ! Alors bien entendu il a fallu reflechir et organiser ca au mieux, il y a 2 temps d'accueil, les mardis et jeudis, les autres jours les enfants quittent à 15h30, mais c'est pour que l'intervention dure 1h ! et il est proposé : Judo, Anglais, Musique du monde, Atelier BD, Radio, Percussion et jeux de societé, au choix pendant une session de 2 mois, aprés les enfants changent d'activités et de nouvelles interventions sont proposées ! Cool non ???? Comme quoi c'est possible !

dansleplacarddedamerenard a dit…

Merci.
Dans notre commune ça sera mis en place en septembre mais aucune décision n'a été prise pour l'instant. Cette histoire va encore augmenter les inégalité riche/pauvre.
Bises
Ciloucr

Anonyme a dit…

Bonjour, je suis animateur sur le temps des "nouvelles activités", celle qui sont proposées entre le moment ou les enfants sortent de l'école et le moment ou nous les ramenons (pour ceux qui y vont) au périscolaire. Dans le cas de la commune où je suis, nous avons 3 jours où les enfants sortent à 15h45, nous leur proposons des activités puis à 16h20-25 il faut tout ranger car certains parents viennent les récupérer à 16h30. Ce qui nous fait 45 minutes pour les faire sortir de classe, vérifier que tous les inscrits sont là, les emmener dans la salle d'activité, faire l'activité, ranger, reprendre ses affaire pour aller au péri. Bref, vous l'avez compris, sur 45 min de temps, il nous en reste 20 pour l'activité. On fait quoi? Bah, on essaie tant bien que mal de leur proposer des jeux, des activités manuelles.... Que faites vous le 4eme jour me demanderez vous? Ah alors là, c'est vrai ! Ils ont enfin un vrai temps d'activité : Ils sortent à 15h, suivent l'éactivité de l'intervenant avant de repartir chez eux ouy au péri à 16h30. Chaque trimestre une activité différente est proposée par un intervenant pour diversifier tout ça. Bref, 1h30 de véritable activité culturelle sur une semaine, c'est pas franchement énorme comparé à ce que tout le monde s'imaginait !

Autre chose !
Pour les 45 min où les enfants ne sont qu'avec nous, certains parents râlent car pensent que nous faisons office de simple garderie. Je rappelle donc que l'emploi que nous avons nous animateurs peut-être tout aussi éprouvant que vous secrétaire, magasinier, maçon et autres.... Donc je vous en pris, ne jetez pas la pierre aux animateurs qui ne font que leur boulot.

Pascale a dit…

Bravo ! bien vu bien dit ! Nous sommes dans un village de 100 habitants , l 'école est déjà a 10 minutes en voiture ou bus ! On ne parle donc même pas des lieux où l on peut trouver une activité pour ces "45" minutes !
Pascale

Mademoiselle Caroline a dit…

salut JEan,

ce qui veut dire qu'ils ont donc relevé les quotas d'encadrement (tu m'étonnes):

un
animateur pour 14 élèves âgés
de moins de 6 ans (au lieu de 10) ;

un
animateur pour 18 élèves âgés
de 6 ans ou plus (au lieu de 14)

Brunette à Paris a dit…

Et ouai, j'y avais bien dit que cette réforme, ce serait le bordel (cf le post du 23/01/2013 de mon blog). Bon courage Mademoiselle Caroline et, surtout, ne lâche rien (comme y dise dans top chef!).

Emilie a dit…

J'ai pire : pas de periscolaire pas de cantine et plus de nounou dispo ! et je bosse a... 45 min de chez moi!!!
A part un congé mat'... je vois pas.
"Cheriiiii, tu me fais un gosse?" "hein? non c'est pour palier a la non anticipation de la réforme des rythmes scolaires!"
Tout va bien....

Marie Paule a dit…

Instit de maternelle dans une commune moyenne sans guère de lieux de sortie pour les petits.
Il est une chose dont je suis certaine c est que nous non plus nous ne pourrons faire de sortie l apres midi puisqu il faudra etre de retour à 15h.
Alors les sorties scolaires seront encore moins frequentes...

Marue Paule a dit…

Ensuite cette aide de l etat ne sera valable qu une année. Elle va cesser.
Enfin des parcours moteurs, des collages , des temps de parole..pardon mais je le fais dans ma classe depuis des lustres.Cela fait tout bonnement parti de nos programmes à l école maternelle. .. maternelle...

Maddy Giraudet a dit…

J'habite à Marseille. Je crois que c'est une grosse commune. Mais... c'est tout pareil. Oui il y a des musées/gymnases/piscines etc... Accessible en bus si vous avez une 1/2 journée devant vous (le bonheur de la grande ville ? Les bouchons perpétuels !). Et puis... qui paye le bus ? Ben personne. Une enveloppe ridicule et totalement inadaptée est prévue en début d'année, pour le reste... débrouillez vous ! Le ticket et à 1,50 € et PERSONNE ne veut (peut car l'école ne peut pas elle...) participer. Pas même la RTM (Réseau de Transport Marseillais), une honte !!! Ahhh et ai-je évoqué le fait que les piscines municipales étaient régulièrement fermées aux écoles (si, si, pour cause de sécurité il parait), que les gymnases ne jouent pas toujours le jeux... et je ne parle pas du fait que mes enfants sont scolarisés dans des écoles avec du personnel compétant et adapté et non la voisine du copain du voisin du cousin de truc que je ne connais pas et qui sort d'où ? Bon ok, pour faire des dessins/collier de nouilles/allumer un ordi (quand il y en a) faut pas être sorti de la cuisse de Jupiter mais les "autres" ceux en qui on ne ferait pas confiance pour 2 francs 6 sous, à qui on n'aurait spontanément jamais confié nos enfants et qui n'ont AUCUNE compétences... on en parle ?
Bref. Je crois qu'on pourrait en débattre indéfiniment...

Laurence a dit…

Ici, il y a une quarantaine de classes mais on n'est pas une commune très riche, on n'a pas de bus et un relief qui nous rapproche plus de la montagne que de la région parisienne où nous sommes pour de vrai.

Nous avons travaillé ensemble avec les enseignants, la mairie et les parents pour se mettre d'accord, pour l'instant, sur les horaires ! On arrive à des petits bouts de compromis par-ci par-là qui sont loin d'être révolutionnaires (on évite quand même une grosse catastrophe, on est bien contents).
Globalement, les enfants feront 8h30-11h45 et 13h45-16h. ils auront des TAP 1h15 par semaine (mercredi début de matinée pour les mater et fin d'après-midi pour les élémentaires).
La mairie avait chiffré le cout à 150€ / enfant / an alors le FOND D'AMORCAGE (oui, on l'appelle comme ça et je pense que ça veut bien dire qu'on y aura droit qu'une fois !) de 50€ / enfant, ça fait maigre.
La question des locaux n'a pas encore été abordée mais en dehors des salles de classe (avec les affaires des enfants et pas mal de matériel appartenant aux enseignants) et la cours de récréation, il n'y aura pas grand chose.

Comme bcp, je pense que cette réforme aurait pu être intéressante avec un peu de bon sens ! 1. Etre nationale pour de vrai avec un financement adéquat, 2. Raccourcir les vacances d'été au lieu de toucher aux mercredis (ici seulement 20% des enfants allaient au centre de loisirs le mercredi) et 3. Revoir les programmes avant, pour par ex, retirer certaines heures de sports, d'arts plastiques ou d'histoire de l'art ou même de langue de la charge de l'enseignant et ainsi pouvoir les confier à des intervenants de qualité.

Une réforme bâclée qui met tout le monde dans l'embarras ...

Anonyme a dit…

Ce qui est en désaccord avec le rapport de l'académie de médecine, qui préconise des journées identiques pour les enfants.

Lucie a dit…

Bonjour

j'habite aussi dans une petite commune où on est regroupé en RPI sur pls communes : 3 écoles sur 3 communes
Les mairies réfléchissent pour appliquer la réforme à la rentrée prochaine, oui mais voilà, chaque école aura sont propre rythme mais les ramassages scolaires ne changeront pas leur horaires. Donc pas accès au périscolaire car pas de transport avant 16h30. il faudra donc embaucher 1 personnes pour venir garder les enfants dans chaque école (ils ont fait appel à des bénévoles mais il faut prévoir une solution au cas où le bénévole ne se présente pas). Car ils sont tjs à la recherche d'intervenants pour proposer des ateliers.
Pour mon cas personnel (qui n'est v pas le cas de tous), j'ai 3 enfants à 2-3 ans d'écart, il y en a 1 dans chaque école. Comme aucune école ne fait les mêmes horaires, j'en préparerai 2 pour aller à l'école et celui qui commence plus tard pourra dormir 45 min de plus (c'est bien connu qu'une fois que tout le monde est levé, il peut dormir tranquillement, surtout que les 2 filles sont ensemble) et le laisser seul pour emmener les 2 autres à l'arrêt de bus... idem pour le soir, aucun ne finira à la même heure, je vais donc aller les chercher à des horaires différents. beau geste pour l'écologie et je pense faire beaucoup d'économie car j'ai la chance d'habiter dans l'ain où les transports scolaires sont encore gratuits.
Actuellement, je suis au foyer, mais ce ne sera plus le cas bientôt. Mes enfants seront donc gardés par des bénévoles qui ne sont ni diplômés ni compétents mais certainement plein de bonne volonté (ou pas).
Je trouve moi aussi cette réforme complètement inadaptée dans nos communes.
Mais malheureusement il faudra bien faire avec.
Aux prochaines présidentielles, ils risquent encore de réformer. celui qui aura une bonne idée va récolter un bon nombre de voix...
Courage à tous les parents qui jonglaient déjà entre travail école et périscolaire, aujourd'hui, je ne trouve plus de verbe qui conviendrait. ..

sophie a dit…

J'adore c'est tellement ça!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Bravo!

sophie a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
edwige a dit…

Voilà qui est bien dit !!!
Ici Strasbourg, grosse ville, activités à foison ...mais cela ne change ri-en au fait que les enfants cantine/périsco seront présents le même temps durant la semaine et en plus le mercredi ...
Non décidément je n'adhère pas à ce nouveau système ( qui pourtant devrait m'apporter du boulot, je suis animatrice d'atelier couture !!) mais j'ai des enfants aussi ....argg !!
Bravo pour ce super article !!!

Anonyme a dit…

Bonjour, Merci Jean pour ce message. Moi aussi je trouve cette planche très bien faite. Et j'avoue que je peux comprendre la peur de certains vis-à-vis de cette réforme. Selon les territoires, elle sera en effet plus ou moins pertinente ... Des enfants seront plus chanceux que d'autres: c'est évident! Mais n'est-ce pas déjà le cas??! Certaines communes ont de petits budgets ou ne considèrent pas l'école comme une priorité; ce qui fait que certains établissements sont mal équipés, ont des locaux vétustes, n'ont pas un rond pour faire des sorties. C'est déjà le cas! Et ce n'est pas forcément les écoles de petites communales rurales qui sont les plus démunies. Tout est question de volonté politique! Je me souviens avec nostalgie de ma petite école perdue ... Mon papa était adjoint et a toujours placé l'école comme la priorité du village... Je me souviens des repas du midi confectionnés avec amour par Marianne, notre cantinière adorée ... Mon fils n'est pas trop mal lotti; il est scolarisé dans une école de petite ville. Les moyens ne sont pas considérables mais ils réussissent à faire des choses (par contre, la cantine gérée par une entreprise extérieure, est abominable!). Bref, tout ça pour dire qu'il est facile de critiquer cette réforme. Je suis d'accord que la mise en place est compliquée. Je pense même qu'il aurait fallu attendre 1 an et bien l'organiser (mais là encore, des contraintes politiques ...). Quelles seraient donc les solutions? La critique est vaine si on n'apporte pas sa petite pierre à l'édifice en proposant ... ce qui manque cruellement à cette si jolie planche.

Anonyme a dit…

Je trouve cette planche très intéressante, en particulier en ce qui concerne les disparités entre les communes, en fonction des moyens financiers, matériels et humains disponibles. Il me semble effectivement que pour certaines collectivités, il sera plus évident de mettre réellement des intentions éducatives derrière ce nouvel aménagement des rythmes scolaires et le temps libéré, mais que, en contrepartie, certains territoires pourront pâtir de ce manque de moyens qui aura un impact sur la valeur éducative de tout ce réaménagement.
Je me permets une petite précision : les taux d'encadrement (1 adulte pour 14 ou 18 enfants, selon l'âge), ne sont en rien une obligation, mais bien une recommandation. Pour les accueils périscolaires qui feront le choix d'être agréés auprès de la DDCSPP (pour faire court, ancien Jeunesse et Sports), alors là, oui, ces taux d'encadrement seront une obligation, plus la présence d'un directeur sur chaque site de périscolaire, plus un PEdT, plus plus plus, bref, tout le cadre posé par JS. En revanche, pour tous les lieux dont le périscolaire n'est pas ou ne sera pas déclaré JS, les communes ont une totale marge de manœuvre. Un adulte pour 30 enfants, à l'aise ! Reste la question de la responsabilité des communes et de l'obligation de moyen d'assurer la sécurité des pitchounes, mais ça, chaque commune s'arrange comme elle le souhaite. Et, deuxième point important, qui découle de fait du précédent : aucun problème non plus pour ne pas mettre en place de TAP, mais tout bêtement garder un système de garderie, dont le temps sera simplement rallongé de 3h hebdomadaires. Alors oui, pour les mômes, les ambitions éducatives, tout ça tout ça, c'est plus que limitant, mais cela reste une configuration possible. Le ministère de l'Educ Nat a tourné tous ses documents de manière à ce que l'on pense que ces TAP et donc les taux d'encadrement qui y sont relatifs, sont une obligation, mais gardons à l'esprit que (oserais-je glisser un "malheureusement" ?), ce n'est pas le cas. Une nuance de taille à ne pas oublier.
Sur ce, je retourne à mes dossiers, en me concentrant sur l'idée optimiste que nous allons réussir à mettre en place un fonctionnement cohérent, centré sur l'épanouissement et le bien être des enfants.

Nono a dit…

Mais il y a aussi des enfants qui se leve le mercredi pour aller au centre aéré et pour lesquels les parents vont devoir se débrouiller pour les récupérer et les transférer....

Mademoiselle Caroline a dit…

chèr (e?) anonyme à la petite école perdue,

je crois que ce n'est pas à moi (qui n'ai rien demandé) de proposer une réforme correcte, ce n'est pas mon métier de parent. En revanche, mon métier de parent est de critiquer ce qui est proposé à mes enfants quand cela n'est pas acceptable.
Après, je veux bien essayer de proposer des solutions pour que cela soit moins pire, mais je n'ai pas les compétences pour faire une réforme de l'éducation nationale.

Muriel a dit…

Etant parent délégué dans une commune rurale dont l'école accueille 120 élèves, je me retrouve à 200% dans tes propos.
L'an prochain, mes enfants connaîtront plus de cantine, plus de garderie, n'auront pas de TAP, pas d'aide aux devoirs, et seront encore plus fatigués qu'avant...
R&éforme inapplicable en dehors des grandes villes. Il aurait été plus intelligent de dimniuer le nombre de jours de vacances pour avoir plus de temps pour les apprentissages!

Anonyme a dit…

Les ministres, ils mettent leurs enfants dans le privé, comme ça, pas de soucis.

Anonyme a dit…

Et oui, tout est dit. Quoique... Certains inspecteurs recommandent que les mamans travaillent moins pour récupérer leurs enfants plus tôt, tellement simple pourquoi n'y avais-je pas pensé avant ?? Ah ! oui, c'est vrai, c'est pas moi qui décide, c'est mon patron... Sinon, l'Etat peut aussi subventionner les familles pour le temps périscolaire en plus, le trajet du mercredi en plus... Moi, je dis ça...

Alexia a dit…

Province, Banlieue, Paris... Même combat. Force est de constater que le manque de moyens financiers n'est pas le seul problème. Dans l'école de mon fils aîné, à Paris pourtant, ils font ce qu'ils peuvent. Mais je n'arrive pas à voir quelle est la plus-value de ces activités périscolaires. D'autant que l'activité du mercredi matin, choisie par mon gars, le rugby, a sauté elle. Et a été déplacée le samedi matin. Super... A l'école, ils ont gardé les mêmes animateurs (ceux qui surveillent les devoirs, leur ont demandé quels étaient leur hobbies et en ont fait leur activité de prédilection. Toi, tu aimes la salsa? Parfait, tu "enseigneras" la salsa! Toi, t'es fan de badminton? Cool, les gosses joueront au badminton. 4 minutes chacun. Juste le mardi. Toi, tu sais lire? Bonne nouvelle ! Tu animeras l'atelier Journal de bord. Le petit, en maternelle, doit quant à lui se lever 5 jours/7 au lieu de 4. Et ses activités du mardi et vendredi? ben c'est comme le lundi et le jeudi en fait. Il dessine, il joue aux KAPLA. Intéressant... Il n'est pas fatigué du tout, du tout. et encore, je n'ai pas à me plaindre, à la maternelle, l'équipe est super. sauf que là, ils ont eu un boite de feutres et une de crayons de couleur pour commencer les nouveaux rythmes en septembre. ils étaient contents ! Allez lire l'article de Joachim, animateur, sur rue89. C'est bien résumé. Mais bon, rien ne sert de s'exciter. Le gouvernement a l'air content de lui. Ça en fait déjà un. Notre tour viendra aussi peut-être... Quand on se réveillera de ce cauchemar !!! Allez, haut les cœurs comme qui dirait.

Anonyme a dit…

Chère Mademoiselle Caroline,
En tant que parent (et délégué) j'ai été consultée sur la mise en place de la réforme. J'ai posé mes questions et proposé des solutions adaptées au contexte de mon territoire. Je pense qu'en tant que parents et professeurs nous devons réfléchir et proposer car nous ne sommes pas dupes: ce n'est pas M. Peillon qui va venir organiser le réaménagement des rythmes scolaires dans nos écoles perdues. Je ne vous demande pas de concevoir la réforme: elle est faite. Je vous propose de proposer au lieu de simplement critiquer... C'est ainsi que personnellement je conçois mon "métier" (qui n'en est pas un) de parent.

Morgane a dit…

Merci!!!

Anonyme a dit…

Alexia bonjour,
De nombreux enfants (de maternelle) sont déjà obligés de se lever tôt le mercredi matin pour aller en centre de loisirs ou chez une nounou. Car de nombreux parents travaillent le mercredi. Aussi, cet argument des anti-réformes n'est à mon sens pas du tout valable.

Danaé a dit…

Bonjour,

Merci de mettre en image la triste réalité des petites communes.
En ce qui nous concerne, nous sommes ruraux et pire, en Vendée ! Ce qui signifie que la réforme ne s'applique qu'à la petite école publique du village(3 classes) ouverte depuis 4 ans et pas à l'école privée historique (10 classes). En effet, en Vendée, chaque village possède une école privée et seulement parfois une école publique !
Les activités (TAP) seront payantes et par conséquent, non seulement les enfants dont les parents ont peu de moyens ne participeront pas aux activités mais en plus, certains parents ont d'ors et déjà prévu de réinscrire leurs enfants à l'école privée qui reste à 4j et dont les frais de scolarité (20€ par mois) sont à peu près équivalents au prix des activités prévues pour les enfants du public !
J'ai envoyé 3 courriers au Ministre de l'éducation nationale ainsi qu'au Ministre Délégué afin d'attirer leur attention sur la situation particulière de la Vendée mais n'ai jamais reçu de réponse. Cette réforme va faire fermer les écoles de la République pour lesquelles des parents se sont battus !
Je suis vraiment désabusée et déçue car cette réforme est intéressante sur le fond mais une fois de plus, seuls ceux qui en ont les moyens pourront en bénéficier dans de bonnes conditions. Dommage.

Mademoiselle Caroline a dit…

chère anonyme,

je suis également parent déléguée, et nous avons également posé des questions, fait des réunions, entre parents, avec l'école, la mairie, et essayé de trouver des réponses...
la meilleure est de coller les enfants 1h tous les soirs au périscolaire.
Vous pensez bien qu'on a tout tenté pour trouver quelque chose de positif pour nos enfants, mais quand rien de bon n'en ressort vraiment, je crois qu'on est en droit de le dire non?
quant à ma publication dans ce blog, je ne crois pas qu'elle critique cette réforme, elle expose juste les faits et pose des questions.

Quant à l'argument "De nombreux enfants sont déjà obligés de se lever tôt le mercredi matin pour aller en centre de loisirs ou chez une nounou", ok, mais pas tous. Donc ce n'est pas la peine de priver tous les enfants de grasse mat parce que certains ne peuvent pas en faire.(je précise qu’ici mes enfants se lèvent à 6h même le mercredi, à cause du grand qui doit aller au collège)

Anonyme a dit…

Il ne faut donc pas faire classe le mercredi matin car certains enfants chanceux peuvent dormir ce jour-là? Ai-je bien compris?!

Je perçois votre planche comme une critique de la réforme. Ce n'est pas un problème en soi de critiquer ... quand la critique est constructive ...

Anonyme a dit…

voilà la gauche bien pensante à l'oeuvre, elle impose des réformes pire qu'une ditacture ds la façon de faire et au final cela ne marche pas car il n'y a aucune pratique qui est vraiment calculée. Bref le navire France va continué de lamentablement s'échouer... Vive la gauche des parvenus....

Mademoiselle Caroline a dit…

"Il ne faut donc pas faire classe le mercredi matin car certains enfants chanceux peuvent dormir ce jour-là? Ai-je bien compris?!"

ben oui, c'est aussi débile que de dire "y'a bien des enfants malchanceux qui se lèvent le mercredi, alors les autres peuvent en faire autant"

vous la percevez comme une critique, moi je ne vois qu'une exposition des faits, c'est perçu comme une critique car ces faits sont négatifs. Malheureusement.

Mademoiselle Caroline a dit…

ah oui précision : on ne fait pas de politique ici par pitié.

Anonyme a dit…

Je n'ai jamais dit "il y a bien des enfants malchanceux qui se lèvent le matin donc les autres peuvent en faire autant" !!
J'ai simplement dit que l'argument stipulant qu'il ne fallait pas faire cours le mercredi matin car certains enfants ont la chance de faire la grasse matinée n'était à mon sens pas valable. Je peux entendre que d'aller à l'école 5 jours d'affilée n'est peut-être pas physiologiquement conseillé pour les enfants par exemple. Mais ne pas réformer les rythmes scolaires sous prétexte qu'une partie des enfants (j'aimerais bien d'ailleurs connaitre le pourcentage) dort le mercredi matin me semble être un argument complètement fallacieux.
J'arrête là nos échanges car je n'accepte pas qu'on déforme mes propos - propos déformés qui sont en plus traités de "débiles".
Je vois qu'on ne peut malheureusement nulle part débattre. C'est bien dommage voire dommageable ...

Jelab a dit…

La réforme, en premier lieu, vise normalement à mettre les enfants en classe au moment où ils sont les plus disponibles, réceptifs aux apprentissages fondamentaux.
La science dit : c'est le matin.
Donc, en toute logique, il convenait de répartir le temps scolaire sur les matinées.
Point. Le reste, c'est de la communication. Après chacun pense ce qu'il veut, mais l'inégalité est déjà là, et depuis longtemps entre les écoles, les enseignants. La réforme n'aggrave rien, même si on peu regretter qu'elle ne corrige rien.

Mademoiselle Caroline a dit…

anonyme, cette partie sur les grasses mat' ne vous était pas destinée, elle était destinée à un(e?) autre anonyme (ce serait tellement plus simple si vous signiez vos commentaires au lieu de rester anonymes) qui me renvoyait l'argument du mercredi matin.
message envoyé à 14h34.

donc ne le prenez pas pour vous.

ensuite, justement, les chrono biologistes préconisent de réveiller les enfants 5 matins de suite, ce qui serait moins fatiguant pour eux. c'est là dessus qu'une partie de la réforme est fondée.

c'était juste en réponse à cet (te?) anonyme qui disait "
De nombreux enfants (de maternelle) sont déjà obligés de se lever tôt le mercredi matin pour aller en centre de loisirs ou chez une nounou. Car de nombreux parents travaillent le mercredi. Aussi, cet argument des anti-réformes n'est à mon sens pas du tout valable".
Argument, que, je le précise, je n'utilise même pas dans mon post, mais bon.

Anonyme a dit…

Concernant l'argument du mercredi matin: Je suis bien l'auteure de ce post qui était adressée à Alexia.
Donc je le prends bien pour moi!
Mes propos étant déformés et considérés comme "débiles", je ne souhaite pas continuer nos échanges.
Bien à vous,
L'anonyme Charlène

Laurence a dit…

Le levé du mercredi matin n'est pas le seul problème, car dans ma commune on nous a indiqué qu'il n'y aurait ni garderie ni cantine cette journée-là. Alors comment vont faire les parents qui travaillent pour récupérer leur enfant à midi quand ils n'ont pas la possibilité ou le temps de revenir à l'école. Tout le monde n'a pas de grands parents à disposition. Pour ma part mon fils aîné est scolarisé dans une commune où la nouvelle réforme est appliqué, et franchement son temps de présence à l'école est le même (ah non il a le mercredi matin en plus !!) et son activité extrascolaire a été déplacé l'après-midi ( il ne peut pas être en classe et faire du tennis en même temps !!). Résultat je le récupère à 12h (j'ai la chance d'être en RTT le mercredi matin), je le fais manger en 20 min pour le déposer chez un ami (car je commence le travail à 13h !!) qui l'emmènera à son cours de tennis. Et retour à la maison vers 17h30 pour faire les devoirs du lendemain (j'ai pas trouvé le temps de faire les devoirs durant les 20min où je le presse !!!). Jusqu'ici c'est gérable (enfin presque) mais l'année prochaine j'ai mes 2 petits (qui sont scolarisés dans la commune où je réside) vont eux aussi aller en cours le mercredi et là à part me dédoubler je ne vois comment je vais faire pour récupérer mes enfants à midi dans 2 endroits différents (pas de garderie je vous rappelle !!). Alors oui cette réforme n'est pas faite pour les parents qui travaillent et les communes qui ont peu de moyens.

Anonyme a dit…

Laurence: Il est en effet problématique que la Mairie ne vous accompagne pas sur le mercredi. Ici, les cours se terminent à 11h40. Il y a une garderie gratuite jusqu'à 12h30. Une autre possibilité: votre enfant mange dans une cantine-relais et est emmené au centre de loisirs. Voici ce que nous propose notre mairie concernant le mercredi afin d'accompagner les parents qui travaillent. Je m'aperçois que notre Mairie est finalement assez soucieuse des enfants et des parents. Car elle semble (avec les parents et les enseignants) avoir suffisamment réfléchi ... Tous les élus ne sont malheureusement pas aussi soucieux de leurs concitoyens ...

Mademoiselle Caroline a dit…

Charlène,

dans "Quant à l'argument "De nombreux enfants sont déjà obligés de se lever tôt le mercredi matin pour aller en centre de loisirs ou chez une nounou", ok, mais pas tous. Donc ce n'est pas la peine de priver tous les enfants de grasse mat parce que certains ne peuvent pas en faire."

où voyez vous que vos propos ont été déformés???????????

quant au "débiles" ok, ce n'est pas très délicat, pardonnez moi.

Anonyme a dit…

"y'a bien des enfants malchanceux qui se lèvent le mercredi, alors les autres peuvent en faire autant":
Voici ce que vous écrivez en indiquant que ce sont mes propos.
Je n'ai jamais écrit cela. Vous déformez.
Je répète ce que j'ai déjà écrit: Enoncer que la réforme des rythmes scolaires est mauvaise car elle va obliger certains enfants à se lever le mercredi matin est à mon sens un argument irrecevable.

Mademoiselle Caroline a dit…

mais alors à ce moment là quand on me dit "

"Il ne faut donc pas faire classe le mercredi matin car certains enfants chanceux peuvent dormir ce jour-là? Ai-je bien compris?!"

c'est aussi de la déformation !!! je fais quoi, je me vexe, je ne débats plus et je ferme le blog?

ça va bien faire avancer les choses de se braquer.

tout ceci est dans le but de DISCUTER et d'échanger les expériences pour essayer de ne pas faire payer nos enfants.

Anonyme a dit…

Il ne s'agit pas de déformation mais d'interrogation. N'avez-vous pas vu la ponctuation? J'ai reformulé vos propos en vous demandant si c'était bien le sens que vous vouliez leur donner.
Je n'ai pas énoncé qu'il s'agissait de vos propos ...
C'est différent. Il s'agit peut-être de nuance. Mais dans l'écrit chaque détail compte ...

Mademoiselle Caroline a dit…

ok alors je vous concède que je suis nulle en écrit, je vais me contenter de dessiner.

SébastienIci petit village d a dit…

Ici petit village de quelques 700 habitants. Une école toute neuve qu'il a fallu près de 20 ans à sortir de terre. Des budgets proche du néant absolu. L'école porte sur plusieurs petites communes, plus de la moitié des enfants viennent en bus. Il n'y a pas de bus pendant midi et les enfants mangent donc sur place.

La solution proposée pour l'année prochaine. Les cours se termineront à 15h15, puis 1 h ensuite d'activités.

Juste deux points à signaler :
- le bus passera à 15h15 et non à 16h15. Autrement dit, les enfants rentrant en bus pourront oublier ces splendides activités;
- nous n'avons pas une seule assoc à 20 bornes à la ronde. Aucune activité n'est possible autre que les trucs classiques encadrés par les profs, à tel point que le maire a demandé la participation bénévole des parents pour occuper les enfants restants.

La différence par rapport à avant ? Et bien ma fille devra se réveiller le mercredi matin alors que j'ai la chance d'être père au foyer... tout ça pour se dégager une heure par jour qu'elle passera... chez moi car de toute façon, il n'y aura pas d'activités para scolaires. Splendide réforme.

Anonyme a dit…

Ben voila, tout est dit. Chez nous même schéma !

Etoiledesneiges74 a dit…

Merci mlle caroline pour ce billet sensé selon moi....je me sens moins seule..instit dans une grande commune les difficultés sont réelles surtout quand celle ci n est pas riche et ce malgré la bonne volonté de tous...les eleves font les frais de cette reforme surtout les plus jeunes.malheureusement l ideologie prime a l education na tionale.....encore un projet sur papier qui ne prend pas en compte les realites de terrain.(enfant famille ecole)..j ai appris cette annee que reduction du temps veut dire allongement du temps de presence.il faut etre souple intellectuellement...Etoilesdesneiges74

Anonyme a dit…

Merci !

En tant qu'enseignante et mère d'enfants scolarisés dans la plus grande ville française, je peux confirmer qu'il n'y a pas que dans les communes rurales que cette réforme pose problème. Même dans la capitale, tout le monde n'est pas à 5 minutes d'un musée, donc la plupart des enfants restent entassés à l'école à faire des activités plus ou moins intéressantes... Et les enfants sont globalement plus fatigués, excités... Bref, pour moi, il n'y a aucune amélioration, au contraire...

Psycho a dit…

Comme j'ai adoré lire ce billet ! Je suis enseignante et je suis ravie de voir dessinés de façon aussi habile et malicieuse (et cynique aussi) ces satanés bâts (ceux qui blessent).

Je souhaite cependant en rajouter une couche. Sur ta dichotomie grandes villes / petites villes : certes, la grande ville est un vivier de personnes "embauchables" mais pour des créneaux de 45 min ? On en revient à ton point précédent : ça n'intéresse personne. Alors on fait quoi ? On triche : on demande au personnel communale, sans lui laisser le choix, de faire office de garderie (on va appeler ça d'un nom qui laisse croire à du périscolaire... sauf que le personnel en question n'est pas un personnel d'animateurs... ce sera donc de la garderie).

Enfin, que dire de l'argument de départ, celui qui avait séduit aussi bien les parents que le corps enseignant : alléger les journées des élèves. Il suffit de sortir de la théorie deux secondes pour réaliser que dans 95% des cas, ce ne sera qu'un sérieux alourdissement de la journée de l'élève.

Alors j'attends la mise en place de tout ça. Mais j'ai quand même la sensation de m'être faite utilisée (car oui, il y a eu l'an passé une "consultation" des profs des écoles... mais être consulté ne veut pas dire être écouté...) et j'ai peur que mon métier change trop et que je n'y retrouve plus les valeurs républicaines qui m'ont fait l'aimer...

Notre quartier sera "quartier test" sur la commune, le projet est pas trop dégueulasse, alors j'attends de voir ce que ça va donner en septembre. Mais, j'avoue que pour la première fois de ma vie, j'ai en tête des plans de reconversion. J'aurais jamais cru...

Anonyme a dit…

Moui pas d'accord avec tout. Nous on applique les rythmes scolaires. Les élus ont été très investis et dans une commune de 4.000 habitants pas spécialement riche je peux dire qu'on a pas non plus de musées ou d'haltérophile. Cependant, on a de la volonté et on a des idées. Alors oui Mme le Maire va 45 mn le jeudi faire une initiation à l'apiculture, oui on a des bénévoles et oui y a eu des pti quacs. Mais au final on à un truc qui fonctionne les gamins font du jardinage, de la poterie, de l'allemand, de l'anglais, de l'espagnol, du théâtre, des ateliers rédaction de bd, du tir à l'arc, ... Les communes qui rechignent sont celles qui ne se donnent pas les moyens.

Anonyme a dit…

Un petit "plus" découvert récemment du côté inégalité riches/pauvres, privé/public:
Quand le Conservatoire décrète, à la nouvelle que le privé ne change rien et au vu des désirs de ses enseignants, qu'ils conserveraient le mercredi matin pour les cours, voilà une super discrimination où seuls les enfants allant à l'école dans le privé pourront accéder à l'apprentissage d'un instrument... espérons que toutes les structures dans le même domaine ne fassent pas pareil, sinon notre ville n'aura que des musiciens dont les parents ont les moyens de les mettre aussi à l'école privée...

Anonyme a dit…

C'est "pallier" pas "palier" !

sabrina a dit…

je suis entièrement d'accord avec vous, mais ce qu'il faut rajouter c'est que au final ils ont toujours autant d'heures car ils rattrapent 4x45mn le mercredi matin, que ce jour la pas de cantine(dans ma commune en tout cas!)qui fini a 11h30 le midi et peu récupérer ses enfants? et en plus nos enfants font déjà 100h de plus de cours sur l'année que les autres pays européen!
donc je sais pas qui as pondu une absurdité pareil, mais ce qui est sur c'est qu'il n'as pas d'enfant en bas ages! que c'est pas lui non plus qui jongle entre le boulot et l'école! ET qu'il se fout royalement du français au revenus moyens ou faible!!!!

Anonyme a dit…

je vous rassure en école privée c'est pareil semaine a 4.5 car la directrice est pour cette réforme..Donc ce qui veut dire que la première année les activités ne seront pas payante mais la deuxième année???Donc on paye une école privée et en plus va falloir encore payer pour les activités ......Et ces animateurs sont ils vraiment formés??? On va confier nos enfants a des gens que l'on ne verra même pas....Porte ouverte a toutes les dérives .....Sandra

Sylvie a dit…

Je suis entièrement d'accord avec ce qui est dit dans le message. Je n'aurais pas autant de talent pour l'exprimer ainsi, mais c'est exactement le discours et le raisonnement que je tiens depuis des mois.

Natoune a dit…

Moi quand je lis ceci : " ...au lieu de faire 45 minutes d'activités tous les jours, ils font 1H30 2 jours/semaine. J'illustre: lundi, classe jusqu'à 16h30 comme avant pour la moitié de l'école, l'autre moitié finit à 15h et fait activité. Le mardi, inversement...".
Je tire mon chapeau à l'organisateur de cet emploi du temps, mais le but n’était il pas que les enfants aient moins d'heures de cours par jour ? (Si je calcule bien, sont toujours aussi chargés 2 jours par semaine..)

Delphine M - 03 a dit…

MERCI ... je me suis lancée dans la lutte contre cette réforme scolaire depuis l’automne, est au fil des jours ma colère monte de plus en plus : nous sommes en février et nous n'avons jamais (je parle des parents) été informés, consultés, avertis.......... de ce que prévoyait la commune. Tout le monde s'intérroge sur les nombreux points que vous mettez en avant sans réponse. BREF bravo pour vos propos qui résume parfaitement la situation. Merci

Anonyme a dit…

Une réforme très couteuse pour résoudre un véritable problème?
En classe aussi on met en place des activités sportives (piscine, sports collectifs en tout genre, gymnastique et danse... parfois meme escalade, patinoire, accrobranche lorsque les activités sont à moins de 30 min de bus). En classe aussi on fait des activités artistiques variées (dessin, peinture, photo, réalisations en volume...). En classe aussi on fait des activités littéraires, on visite des musée, des zoos, des fermes...

Mais si cette réforme est basée sur l'analyse des chronobiologistes, alors pourquoi supprimer du temps scolaire l'heure à laquelle les élèves sont sensés être le plus performant? (Selon l'étude il semblerait que ce soit autour de 16h)

Mais au fond, quels sont les véritables problèmes?
cette réforme va t-elle endiguer les problèmes de violence et d'échec scolaire que nous rencontrons dans les écoles des villes? va t'elle assurer le service des 60 enseignants non remplacés dans ma circo? va t'elle permettre à tous les élèves primo-arrivants de suivre une classe spécialisée au lieu d'arriver directement dans une classe de CM par exemple? ou a tous les élèves handicapés d'avoir l'aide d'un AVS? (pour l'instant, le plus souvent, le prof a le choix entre s'occuper de l'élève handicapé, ou s'occuper de sa classe...)

Anonyme a dit…

Très très chouette...
Je n'aime juste pas le: "Pire: aller dans le privé"..... bien connu.... les écoles de riches, ahahahahahaah, là aussi y'aurait de quoi faire un roman dessin.
Ceci dit c'est vrai, dans le privé, on reste à 4 jours...

Anonyme a dit…

Chez nous, ils regroupent les 45 mn en une demie-journée entière dans la semaine... Et du coup, ça resolve bien des problèmes pour l'organisation des diverses activités...

Genny a dit…

Bonjour Mademoiselle Caroline,
Personnellement, je vis dans une commune de 16500 h. Nous avons eu, nous aussi, droit à la mise en place de la réforme des rythmes scolaires. Voici un peu le planning de la préparation :
- Janvier 2013 premier avis d'une "consultation" pour la réforme
- Mars 2013 préparation de la réforme
- Juin 2013 annonce de la mise en place de la réforme pour la rentrée 2013

Ici, chez nous, je précise, lorsque l'on parle de "consultation", c'est juste dire ce qui a déjà été décidé, "imposé" aux parents, aux enseignants, aux animateurs, et aux enfants.
Les parents, lors de la fameuse dernière réunion publique de consultation, avaient beau s'insurger, donner des propositions, se faire entendre : RIEN !
Tout le monde connaît l'expression "jouer du piano sans corde" (je ne peux me permettre de dire la vraie ici, il faut respecter les lecteurs).
Tout ça pour dire que le résultat de tout ce "superbe projet, mis en place par des chronobiologistes" (qui n'ont jamais été enfant on dirait)
- Des parents devant payé plus pour pouvoir répondre aux nouveaux horaires
- des enfants encore plus fatigués
- des animateurs débordées, jetés dans la fosse aux lions sans formation
- des enseignants démoralisés car ne pouvant pas faire la totalité du programme.

Maintenant je voudrais faire quelques petites réponse à certain.
- Pour l'augmentation du quotta d'enfant à charge d'un animateur. J'ai été animatrice dans mon jeune temps, et se retrouver déjà avec 10 enfants de moins de 6 ans, fatigués, énervés ce n'est pas évident, il faut avoir des yeux partout (et on en a que deux normalement) alors 14 !!!!!!!!
Et c'est le même constat avec les plus grand qui sont avec d'autres exigences
- pour le mercredi matin : c'est vrai qu'avant, lors de la semaine des 4 jours, il fallait mettre les enfants en centre de loisir ; d'après ce que j'ai pu lire dans les stats, il y avait pas mal de parents (papas comme mamans pas de sexisme) qui prenaient un temps partiel pour être avec les enfants le mercredi. Ils font quoi aujourd'hui ?
- Lorsqu'un enfant se levait tôt le mercredi matin,comme il n'avait pas cours, il n'avait pas la même fatigue intellectuelle à subir. Les animateurs pouvaient prendre en charge leur fatigue et leur permettre des temps de repos plus adapté, et maintenant ?

Bon je vais m'arrêter là car il y a beaucoup de chose à dire sur ce décret (et non pas une loi - donc pas de discussion au parlement, c'est imposé par le gouvernement)

En tout cas peut importe la taille de la commune, le sentiment d'échec et plus que majoritaire.
Et le vrai problème (comme d'habitude) n'a pas été abordé "La réforme profonde du programme éducatif de nos enfants de la maternelle au lycée."
Nous avons des exemples autours de nous qui fonctionne très bien alors pour quoi pas la France ? Question ouverte !
Merci Mademoiselle Caroline, de cette échange, et surtout de nous donner la possibilité de nous exprimer avec le respect de chacun. Bon week-end et bon courage pour d'éventuelles solutions.

Anonyme a dit…

Genny: Une journée de 8-10 h au centre de loisirs le mercredi est à mon avis aussi fatigante pour un petit de 4 ans qu'une journée à l'école... (la vie en collectivité, le bruit, les activités quasi obligatoires ...) En tout cas, pour mon enfant: c'est le cas.

mimi du 68 a dit…

encore une fois ça arrange les parents quelle débilitté

Marianne. a dit…

MERCI!!! Ce "coup de gueule" est très bien synthétisé.

Toutes les questions, les craintes quant à l'organisation y sont!

Pour ma part, je suis professeur des école ET maman!

Je trouve que sur un fond de "on fait ça POUR les enfants" (à la base) on ne pense aujourd'hui qu'au côté "politique" (bientôt les élections) et financiers de la mise en place d'une telle réforme.

Pour moi une réforme se doit d'être NATIONALE et donc il est intolérable de laisser les communes se démerder avec leurs moyens!!!!
L'école n'est-elle plus là pour réduire les inégalités???

Moi dans la commune où je travaille la réforme passe à la rentrée 2014. Les écoles maternelles finiront tous les jours à 15H45 mais... les écoles élémentaires elles non! Cela dépendra des jours! Pratique hein pour des parents ayant des enfants en maternelle ET en élémentaire!

Ensuite je souhaiterais juste ajouter que l'argument qui consiste à dire "de toute façon le mercredi école ou pas école ils se lèvent pour le centre" n'est pas un argument valable!!

OK ils se lèvent quand même, mais être au centre où des activités me sont proposées mais où je peux tout aussi bien me poser avec un livre, me reposer dans un coin ce n'est foncièrement pas pareil qu'être en classe durant 3heures!

On va leur demander de l'attention, de la concentration et c'est en cela que la fatigue va se ressentir...

En tout cas moi dans la commune où je vis, le Maire n'est pas décidé à mettre en place la Réforme.... Affaire à suivre... Quelles sanctions pour ces communes qui refusent de la mettre en place....

Anonyme a dit…

Marianne: Mon enfant de 4 ans quand il revient du centre de loisirs le mercredi est aussi fatigué (et beaucoup plus énervé) que lorsqu'il revient d'une journée d'école+garderie. Il ne s'agit peut-être pas exactement de la même fatigue mais (pour un petit en tout cas; je n'ai pas de grand) le résultat (chez moi) est le même le soir ...

Anonyme a dit…

Alors on a beau habiter en ville les activités ne sont pas forcément plus faciles d'accès : 20 à 25 mn de tram pour les musées, 15 mn à pied pour le gymnase (on va pas louer un bus quand même !!), donc nous aurons des activités perles & cie !

Bérangère Thenault a dit…

Juste un mot : merci

Anonyme a dit…

Peillon rêvent que les enfants qui s'ennuient chez eux le mercredi devant la TV, qui trainent dans les cages d'escaliers, qui ne vont jamais aux musées, qui ne font pas d'activités culturelles ou sportives découvrent par le biais de l'Education Nationale des activités que leurs parents ne peuvent pas leur payer... Le désoeuvrement de 20% d'enfants ont fait basculer les rythmes scolaires (cf, son intervention au Sénat).
Ca coûterait moins cher de les inscrire d'office aux centres aérés le mercredi ou au judo le samedi, mais Peillon est très buté et sûr de lui alors on en est là !

Anonyme a dit…

Je comprends vos "peurs", mais sachez que finir avant 16 heure à l'école se fait en Belgique, ou encore en Angleterre, et tout ce passe bien. Les enfants qui finissent donc tot l'apres-midi ont deux choix : ils rentrent chez eux et voient plus longtemps leurs parents + activités culturelles, etc. SOIT ils restent au périscolaire heure durant laquelle ils font leur devoir et jouent avec leur amis + rentrer à la maison ils sont libres (puisque devoir déjà fait en periscolaire).
Bref, les journées leur paraissent moins longues.

Anonyme a dit…

Oh la la !!!! Je suis parfaitement d'accord !!! En théorie tout se passe bien... En pratique, c'est juste INEGALITAIRE... Pourtant je suis enseignante (et maman) dans une commune où tout se passe très bien , oui oui, il y en a... Les enfants sont contents, les parents aussi, les maîtresses aussi... Alors me direz-vous pourquoi diable n'êtes-vous pas satisfaite? Et bien simplement parce qu'on parle d'égalité, et que cette réforme ne fait que les creuser les inègalités... Je travaille pour l'Education NATIONALE, pas communale !!!! Et nos enfants devraient tous avoir les mêmes chances. On le sait déjà, les inégalités sont quasi inévitables. Les écoles ne sont pas les mêmes au fin fond du Lot, qu'à Saint Denis, c'est sûr...Alors ne les creusons pas davantage... N'aggravons ce syndrome du siècle qu' est l'individualisation... "Pour moi tout se passe bien alors c'est une bonne réforme...mais surtout ne déménageons plus jamais car le village à côté c'est l'horreur !!!" Une réforme oui, une vraie !!! Une applicable partout de la même manière... Ne me dites pas que d'allonger la pause méridienne pour laisser les enfants jouer dans la cour leur est favorable... Arrêtons de dire que cette réforme est faîtes pour les enfants, c'est faux! Si l'on devait mettre en place quelque chose pour les enfants ça ressemblerait à ça: des horaires différents en maternelle, au cycle 2 (CP et CE1) et au cycle 3(CE2,CM1 et CM2).... Rien que ça et déjà ça grogne... Pourtant oui, pour des enfants de CP ça pourrait ressembler à : 9h15/12h30 classe; 12h30/15h30 pause déjeuner et activités (des vraies, bien encadrées par de vrais professionnels, des activités calmes comme bibliothèque musique peinture cuisine...donc ça coûte cher, très cher...Au fait ,c'est pas la crise?); 15h30/17h classe et ensuite seulement les activités sportives... Tout ça avec des programmes revus dans la cohérence... Certes les journées ne seraient pas forcément moins longues dans l'idéal, mais elles seraient mieux pensées avec des moments de classe où nos enfants sont le plus disponibles...Et on y gagnerait tous... Plus d'heures peut-être mais mieux utilisées et réparties... Il faudrait aussi -toujours dans l'idéal des chronobiologistes- que les enfants aillent à l'école le mercredi matin et le samedi matin, c'est la rupture du rythme sur 2 jours qui fatigue et dérègle nos enfants... Il faudrait enfin diminuer les vacances d'été et respecter vraiment le 6 ou 7 semaines d'école pour 2 semaines de congés; ne pas avoir plus de 5 semaine consécutives l'été... Et c'est une enseignante qui vous écrit... Oui je pourrais accepter ces réformes, augmenter mon temps de travail si nous gagnons en qualité, si tout est pensé dans la cohérence pour les enfants... Alors vous voyez, une vraie réforme de l'école c'est un vaste chantier qui dérangerait beaucoup beaucoup de monde... Et pourtant...

Anonyme a dit…

c'est sûr qu'ils voient plus leurs parents quand ils rentrent avant 16h. Soit ces parents sont fonctionnaires soit profs d'université! ;-)

Anonyme a dit…

D'accord sur le fait que cette réforme n'a pris en compte qu'une partie des choses; et qu'il aurait été plus judicieux d'avoir une véritable réflexion et sur les programmes et sur les temps scolaires (avec par exemple réduction des vacances). Mais aucun ministre n'a et n'aura le cran de réfléchir à une telle vraie réforme!
D'accord aussi sur le fait qu'il faudrait des rythmes différents selon le niveau des enfants: un enfant en TPS soit moins de 3 ans et un enfant en CM2 n'ont en effet pas les mêmes besoins ... Mais là aussi il aurait fallu vraiment réfléchir en profondeur ...
Signé: Une à la base plutôt pro-réforme.

Anonyme a dit…

Pendant ce temps là, on assassine le milieu associatif déjà mal en point. Moi même bénévole dans une association en milieu rural (et encore, il y a plus paumé que la bourgogne !), je ne sais pas comment nous allons caser notre dizaine d'activités sportives et culturelles à la rentrée avec le mercredi matin en moins.
Pourquoi ne pas plutôt s'appuyer sur ces associations qui proposent des tonnes d'activités tant en ville qu'à la campagne ?
Un système de crédit d'impôt versé sur justificatif d'une activité dans un cadre associatif aurait été une solution envisageable, et aurait été socialement plus juste.
Les parents avec peu de moyen auraient pu envoyer leur enfant faire du foot, de la danse, du chant ou de la boxe.
Les structures sont là, et j'ai du mal à comprendre l'intérêt de tout démanteler pour faire de l'organisation du temps scolaire une usine à gaz et un gouffre pour les communes.
Juste un exemple.Chez moi, les transports scolaires sont gratuits (financés par conseil général). Qui va prendre en charge le transport du mercredi ?
A suivre ...

Anonyme a dit…

Ce qui m impressionne le plus c est qu aucune action de protestation ne soit mise en place ... Manif .boycot .. Merci aux medias de relayer le message de mr peillon !!! J en ai marre de subir les lubies de chaque nouveau minsitre qui veut faire parler de lui !!!

Christine a dit…

ma fille aura bientôt 2 ans et ne rentrera à l'école qu'à la rentrée 2015 mais je suis très inquiète concernant cette réforme... je viens de twitter l'article à Vincent Peillon, on verra s'il utilise son droit de réponse...

mamoune a dit…

mamoune dit:

je viens de lire votre blog et tous ces commentaires!!
oui cette réforme est mal ficelée ! oui encore un ministre qui veut laisser son nom à la postérité ! oui encore un gouvernement qui fait des changements sans en fournir les moyens!!!
mais... juste un souvenir:
je suis mère de 4 enfants aujourd'hui grands et mêm grand-mère! ils sont tous allé à l'école sur 4,5 jours (avec cours soit le mercredi soit le samedi matin !) et je travaillais à 100% donc ils sont allés à la garderie le matin et le soir et au centre aéré le mercredi toute la journée.nous aussi nous avons du payer les transports et les moyens périscolaires!! ils étaient souvent fatigués et énervés le soir c'est vrai...mais ils ont survécus et ne s'en portent pas si mal aujourd'hui!!
la seule véritable question c'est "sommes-nous vraiment prêts, nous les parents et les enseignants, à réellement réfléchir et accepter une réforme s'alignant sur les rythmes anglais ou allemand ????" notre fameux mammouth est-il prêt à bouger ,, il serait pourtant ien temps qu'en on voit la place de la France dans le classement mondial !!!

Anonyme a dit…

Mais alors, cela ne change rien au nombre d' heures effectué par les enseignants. Qui vient assurer le mercredi?

Genny a dit…

Mamoune, tu n'as pas tord, (pour une fois lol).
Comme je l'ai dit hier, tant que personne n'aura le courage de faire une véritable réforme scolaire en profondeur pour éviter l’analphabétisme grandissant dans notre pays, l'échec scolaire, la débandade de l'alternance, l'immobilisme préhistorique de notre bonne vieille France, rien ne changera.
Tous les ministres d'hier et d'aujourd'hui n'ont qu'une idée en tête : Parler d'eux dans les dicos ! Et quand eux parleront-ils de nos enfants, de l'avenir (qui s'écroule, submergée par les tempêtes de "jementfoutisme") ?
Et une petite chose encore, n'hésitons pas à dire tout haut ce que l'on pense tout bas ! Même si ce n'est pas aujourd'hui, les paroles iront semer et on arrivera bien un jour à redonner une vraie chance à tous nos enfants !

Anonyme a dit…

C'est rigolo de voir tous ces commentaires contre cette reforme.

Les enfants qui ont école le mercredi matin ça existe depuis des années et des années. Perso y'a 30 ans l'école ou j'allais avait déjà école le mercredi matin a la place du samedi et il n'y avait aucun 'raccourcissement' de la journée, ni activités périscolaires .
Autant que je sache les enfants qui sont passes a travers ne sont pas dépressifs a outrance et ont eu une vie normale .

Pour moi ce qui ressort de tout ce battage médiatique et toutes ces réactions : c'est que personne n'aime le changement.
C'est donc assez rigolo de lire dans les commentaires qu'il faut une vraie reforme de l'école française :-)

Dans ma ville nous sommes passes a la réforme en 2013 (pour de mauvaises raisons) et mes enfants sont donc a l'école le mercredi matin.

Sont 'ils plus fatigues ? impossible a dire ! Ils font des activités [pas plus que l'an passe], le petit est passe en CP et accuse donc de toute façon un changement important dans ses journées, le choix d'activités proposées par la mairie est a pleurer, le centre de loisirs que nous avons la chance d'avoir a cote de l'école a subi une grosse demande en début d'année qu'il a failli ne pas pouvoir absorber...

Mais dans tout ça mes enfants ne sont pas plus malheureux, ni extrement fatigues.

Pour que ça marche il faut de la bonne volonté, une entente entre les différents acteurs et surtout un centre de réflexion commun : les enfants et leur bien-être.

Pour ma part ca me coute plus cher de nounou car la fameuse pause meridienne a été allongée.... Un choix perso plutôt que de les mettre a la cantine.



lumi a dit…

mettez vos enfants au privé ou arrêtez de travailler super merci les rythmes scolaires

Domi a dit…

Merci beaucoup de cette mise en lumière édifiante, intelligente et pragmatique des inégalités de cette réforme telle qu'elle est proposée.
Enseignante et élue d'une petite commune rurale, je suis heureuse de constater que nous ne sommes pas seuls à essayer de crier notre désaccord (dans un silence incompréhensible d'ailleurs...) et notre impossibilité de mettre en place un "système" qui ne peut pas pas faire ses preuves de manière équitable.
Comment Mr Peillon peut-il annoncer que 88% des communes n'ont aucune difficulté à mettre sa réforme en place????

Anonyme a dit…

vous n'êtes pas la seule commune dans ce cas! je me reconnais, et je reconnais ma commune dans cette analyse!

Anonyme a dit…

.... va falloir mettre tous les papis, mamies, et retraité ....au bénévolat, afin d'assurer le périscolaire...je plaisante, bien sûr

Anonyme a dit…

Parfaitement expliqué ...
Toute est dit.
Je me demande si entre cette réforme et celle du congé parental et du temps partiel, le but final n'est pas de faire diminuer le chômage en compliquant à l'excès la vie des parents, jusqu'à ce qu'ils craquent et décident de ne plus vivre que sur un seul salaire en faisant les poubelles.

Vanessa Guertili a dit…

Bonjour !
Très bien résumé :)
J'habite sur Paris, et je suis donc en plein dedans avec mes 2 enfants scolarisés.
Donc oui c'est la crotte et même sur paris !
Car oui on a plein de choses à proximité, mais on est aussi beaucoup à vouloir y accéder et en 45mn c'est juste ingérable !
Donc on a des animateurs dont le professionnalisme est souvent discutable. Les enfants sont épuisés et 5 mois plus tard l'organisation reste bancale.
Nos associations de parents d'élèves continues de batailler pour que les responsables revoient leur copie, les instits ne sont tjrs pas convaincus et moi non plus d'ailleurs !
c'est drôle, mais en lisant votre blog, je me revois un an en arrière ;)
Je croise les doigts pour que nous revenions à l'ancien rythme, mais je n'y crois plus !

Pépin Citrons a dit…

Très bel article, que j'ai tweeté, liké et repris sur mon blog.
De toute façon qu'on soit pour ou contre la réforme, il y a un point sur lequel on sera tous à égalité : c'est nous qui PEILLON.

Anonyme a dit…

Etant Instit, je n'ai pas fait grève contre cette réforme (J'en ai marre qu'on nous dénigre, et que beaucoup de personnes pensent que nous défendons que nos propres intérêts). Mais je suis soulagée de voir que les parents commencent à bouger ... C'est à vous de vous faire entendre, Vous êtes les seuls à pouvoir faire annuler cette réforme ...

Mme Cotcot a dit…

Merci pour ce post qui résume exactement ce que je pense ! Et pourtant j'habite une commune dans la petite couronne de Paris... Mais une commune sans moyens financiers donc pas possible d'embaucher du personnel compétent ou de faire des sorties (bonjour la sortie en 45 minutes à pieds car pas de budget pour un car et le temps de mettre les manteaux, de bouger tout le monde, de revenir et d'enlever les manteaux... il reste juste le temps de faire le tour de l'école à pieds !).
Résultats, les enfants feront du coloriage en périscolaire ET se lèveront en plus le mercredi matin. Merci M. Peillon !!! Grrrr

Anonyme a dit…

Petite commune ou grande commune, ce qui fatigue les enfants c'est la collectivité (bruit, énervement, sollicitations...) cette réforme augmente le temps de collectivité car qui peut récupérer ses enfants à 15h30??? de plus selon effectivement la richesse des communes, soit c'est garderie ou activité manucure soit c'est plus intéressant mais 1 fois par mois....c'est NUL!!

Anonyme a dit…

Si les enfants finissent à 15 heure 2 jours par semaine pour aller aux ateliers, les enseignants aussi (finissent à 15 heure, ils ne vont pas aux ateliers eux;) ) donc ils travaillent le mercredi.

Marion a dit…

Bonjour,

Quel casse-tête cette réforme, très bien illustré par votre "planche", bravo!
De mon côté, j'ai la triple casquette d'instit', de présidente d'assoc' et de maman. Je suis très ennuyée par cette réforme qui nous pourrie déjà la vie (réunions à gogo, casse-tête du recrutement et des emplois du tps).
Je n'ai rien contre bosser 4,5 jours. On le faisait déjà auparavant, personne n'en est mort. Par contre je suis désolée, mais dans la question des rythmes chronobiologiques, c'est la grosse coupure (WE) que les scientifiques décriaient pas le "petit souffle" du mercredi...
Dans notre commune rurale, nous (je veux dire l'association gérée bénévolement par des parents) avons mis en place des activités pour les enfants en partenariat avec la garderie. Les animateurs emmènent et ramènent les enfants aux cours. Super pour les parents qui travaillent et leurs enfants qui peuvent aller aux activités. Ces activités sont proposées à des prix intéressants pour permettre à tous d'en profiter. Elles débutent après la classe et aussi le mercredi. Les nouveaux rythmes ne vont rien nous apporter à part de la désorganisation... Je peux dire aussi qu'ici les parents s'occupent de leurs enfants et font l'effort de les "sortir", de les éveiller. Pourquoi nous imposer quelque chose qui ne nous concerne pas et qui va mettre le bazar dans cette organisation qu'on a mis des années à bâtir? Je sais, c'est égoïste. Pourquoi ne pas s'occuper plutôt de ces enfants désœuvrés, dont les parents n'ont pas les moyens ou les mêmes priorités éducatives que l'état désirait? Pourquoi ne pas aider le milieu associatif et inscrire ces enfants dans ces structures? Pourquoi ne pas permettre le retour des intervenants en classe pour seconder les profs "tellement omniscients" dans des matières où ils ne le sont pas (pas possible!?!!!) : musique, théâtre, langues et plus encore!... Permettre ainsi de travailler avec moins d'effectif et moins de stress.
Bref, je deviens très ennuyeuse donc je m'arrête.
Je termine juste en disant qu'il me semble, que des mesures plus simples à mettre en place étaient possibles. Comment peut-on nous dire que c'est juste une question de volonté et d'organisation? A mon sens c'est du mépris.
Bon lundi !

Helene Vincent-Schneider a dit…

Bravo!!!c'est exactement cela!!!! sans compter que tout le monde va vouloir recruter en même temps les animateurs potentiels et non formés!

Anonyme a dit…

vraiment tres representatif du quotidien a venir. ici en martinique, en plus de se coltiner le "perscolaire" (=garderie) ils ne pourront plus participer a leurs activites preferees car leur organisation devient tout simplement ingerable (distance, nombre de participants en chute libre, horaires a la con). ma fille faisait de la dans le mercredi matin a 25 km de chez nous, elles ne sont plus que 5 cette annee, le cours fermera l'annee prochaine (ce sera le jeudi soir). mais moi qui bosse justement dans la commune ou sont delivres les cours de danse, je vais donc rentrer chez moi chercher ma fille le jeudi soir, repartir a 25 km pour qu'elle suire son cours de danse puis rentrer chez moi??????? (100km dans la journee pour deux heures de danse): ah, c'est sur si j'etais femme au foyer (c'est un gouvernement de quel bord deja???). pas grave elle prendra,des cours de "scooter sans casque" (sport tres repandu en martinique, et tres en vogue au gouvernement).

C'est encore Jean ! a dit…

Bonjour Mademoiselle Caroline
Je t'avais bien dit que tu allais faire un buzzzzzz !
27 840 personnes aiment ça et c'est pas fini.
Ton dessin est même photocopié et distribué à la sortie des écoles avec un joli logo "jaune" en en-tête.

Bon, reprenons !
Inégalité, c'est repris dans beaucoup de messages.
L'école des villes et l'école des champs.
" La réforme accentue les inégalités "
Mais, gardons-nous d'analyses hâtives, rien ne permet de dire que les inégalités vont s'accroître.
Il y a déjà des inégalités (ne feignons pas de ne pas le savoir) et peut être que cette réforme, nous permettra d'avoir notre mot à dire au niveau local.
Imaginons, soyons fous !
Si, nos maires s'engagent et nous disent "une de mes priorités c'est l'école, j’investis avec vos impôts locaux pour vos enfants".
"Ma priorité c'est l'école, pas les ronds-points !"
"Les TAP sont bien sûr gratuites pour tous."
Banco !
Les impôts locaux vont augmenter, un peu évidemment...
Elle est où l'urne, que je vote pour eux.
Bon, chez moi il y a 85 écoles, tu vois c'est pas un village, notre maire va mettre en place en 2014, 105 embauches d'animateurs, TAP gratuites pour tous, bon cela à rien à voir avec la réforme mais ils font aussi des gros efforts au niveau de la restauration (tarifs dégressifs adapté aux ressources).
Et tu sais pas, ils sont de droite !
Comme quoi, si on se met autour d'une table on peut y arriver.
Pourtant, j'hésite à voter pour eux, mais ça c'est mon côté "gaucho" qui revient à la surface.
Je dis "Banco" mais voter à droite PFFFFF !
Heureusement? je m'en sors bien ceux de gauche font le pratiquement les mêmes propositions OUF !

Je sais que tu veux pas de politique, mais là tu vois c'est équilibré.
La bise... si tu permets !

C'est encore Jean ! a dit…

Ha oui ! J'ai oublié, je voulais te faire entendre ce reportage sur le village de Drom, du côté de Bourg-En-Bresse.

http://www.franceculture.fr/emission-le-choix-de-la-redaction-la-reforme-des-rythmes-scolaires-est-elle-applicable-dans-un-villa

sagebooker a dit…

Et bien je ne trouve pas ça vraiment tout à fait très objectif, voire un peu cliché... J'aime beaucoup votre présentation des faits, et le regard assez mesuré que vous posez sur les événements concernant le fonctionnement à venir de la réforme... mais l'opposition commune rurale/commune urbaine et commune riche/commune pauvre n'est pas exact. Les soucis ne sont pas liés à la localisation, et pas non plus à l'argent. Ce serait trop simple. Posons d'abord que je ne défends pas particulièrement ce gouvernement avant de continuer.
Je suis enseignante et mes enfants passent leur vie au périscolaire 4 jours par semaine + le mercredi en centre de loisirs, comme pour beaucoup d'autres enfants, c'est déjà le cas, et à l'arrivée, les nouveaux horaires leur permettront d'avoir plus de temps pour jouer et se défouler avec des journées de classe plus courtes. Vu leur fatigue, c'est toujours ça de pris.
Le vendredi soir, ils sont les seuls au périscolaire car tous leurs copains ont des parents "à RTT" qui au lieu de les poser le vendredi aprem, ont déjà prévu de les prendre quand bon leur semble, pour récupérer leurs zouzous à d'autres moments de la semaine. Même chose pour ceux (surtout des mamans, certes) qui avaient leur mercredi : ils (elles, bon) ne prendront que le mercredi aprem, et conserveront l'autre demi-journée pour récupérer leurs enfants d'autres jours de la semaine.
Les associations (de mon village et de la petite ville où sont scolarisés les enfants) changent simplement leur fonctionnement : les patrons des entraineurs bénévoles ont compris aussi leur intérêt : tout le monde ne demande pas son mercredi. Dans les écoles de musique, même chose : les horaires vont pouvoir être étalés sur la semaine.
Concernant mon village, les activités prévus sont quasiment toutes bénévoles : le petit club photo viendra faire une initiation sur une période, deux agriculteurs vont se relayer sur une période aussi pour parler de leur boulot et planter un potager, une instit à la retraite vient faire un peu de soutien, une copine qui s'y connait en théâtre amateur viendra pour une période également, les associations sportives viendront bénévolement faire des initiations, même chose avec la belote et le tarot, les échecs, la broderie, le tricot, les jeux de société avec deux anciens, et il y a des pourparlers pour une initiation à l'astronomie. Sans compter que les enseignants n'ont pas obligation de faire du soutien sur ces temps ! Tout cela ne vous semble pas aussi bien que des musées ou des expos ? Ah, évidement. Mais je n'ai jamais connu d'école qui ait les moyens de toute façon d'emmener systématiquement les élèves au musée ou aux expos. Pourquoi vouloir absolument des activités qui coûtent ?
Certes dans la petite ville plus riche, des animateurs sont embauchés, mais pas plus que cette année, avec la recrudescence d'enfants en périscolaire (les parents bossent à 1 h de route, et on n'est pour autant pas en pleine montagne) où il a fallu six embauches en plein cours d'année pour gérer le nombre d'enfants. Et les centres de loisirs qui servent de garderie le mercredi (j'en sais quelque chose) vont rendre 3 à 4 h/ animateurs (qui sont souvent plus de 2, même en campagne) le mercredi matin qui seront dispatchées très facilement sur les après-midi les autres jours. Dites-moi, où sont les enfants de votre village le mercredi toute la journée, actuellement ?

sagebooker a dit…

Je veux bien qu'on soit en train de bricoler et de trouver ça difficile, mais il faut aussi être juste dans le regard qu'on a sur les possibilités offertes, et ne pas chercher que l'argent, ou le temps offert par les collectivités locales. Je pense que c'est aussi une ouverture pour que chacun prenne ses responsabilités. On grogne souvent sur l'ingérence des parents dans l'école, notamment sur leur place réservée et parfois outrancière dans les conseils d'école, c'est l'occasion de leur offrir une place "utile".
Les pistes ne manquent pas, et si elles sont difficiles à mettre en oeuvre (il faut, c'est certain, un temps de mise en place sans doute difficile), ce n'est pas vraiment juste de créer des oppositions là où il n'y en a pas.

Patetanne a dit…

Bravo pour ce résumé parfait ! On n'aurait pas pu mieux faire. Depuis le début, je suis contre cette réforme. A Paris, cela a été mis en place et c'est le capharnaüm !
Mon fils n'apprécie pas les ateliers plus que cela et déteste avoir à se lever le mercredi matin alors que nous nous étions organisé pour qu'il n'aie pas à le faire. Résultat : il est fatigué ! Dingue non ! Quand on pense que cette réforme était faite pour que nos enfants le soient moins!
A quand l'abandon.........!

Réforme de citadins ! a dit…

Bonjour,
Merci d'alimenter si brillamment ce débat éminemment politique... même si le mot semble ne pas vous plaire puisque vous demandez de ne pas parler de politique "par pitié" :-) Car c'est bien parce que la politique fait défaut que nous tombons si bas. C'est à nous, citoyens, de nous réapproprier la chose publique et ne pas la laisser à ceux qui ne demandent que ça : s'occuper de nos affaires pendant que nous sombrons dans le dégoût, l'abstention, le désintérêt ou la protestation stérile...
Cela dit, dans vos planches, il y a un cas de figure que vous pourriez encore ajouter... (et sans doute d'autres, et ce n'est pas du tout une critique, au contraire !)
Voici le cas d'une petite commune avec regroupement scolaire, en pleine campagne, à bien plus de 20min de lieux "intéressants" pour des jeunes enfants, surtout s'il faut en changer régulièrement (parce que, au bout de 10 visites du même petit musée poussiéreux, ça peut devenir lassant pour des élèves de maternelles). La fermeture d'une classe est annoncée : resteront bientôt deux classes de 4 niveaux (PS MS GS CP + CE1 CE2 CM1 CM2) sur deux villages, pour une 50aine d'élèves, avec déplacements en bus.
Les communes du regroupement n'ont pas les moyens ni financiers, mais surtout humains et matériels, pour proposer un périscolaire digne de ce nom, ou alors hors de prix au regard du nombre de gamins concernés. A part embaucher pour un horaire de misère, pas de bénévoles sur le long terme...
Deux possibilités, alors :
- allonger la pause de midi, ce qui serait contre productif, dans la mesure où elle deviendrait plus longue que les enseignements de l'après-midi ! Bonjour le décrochage et donc la remise au boulot...
- finir plus tôt.
Dans les deux cas, ce sont les portefeuilles des parents qui trinquent s'ils n'ont pas de solutions familiales de gardiennage... Il va falloir payer des heures supplémentaires de "nounous".
Où est le "bel" objectif annoncé de cette réforme ? Inexistant.
A part, semer la discorde et la confusion...
Pour mémoire, d'ailleurs, il faut se souvenir de la mise en pratique l'an passé : étape 1 / on annonce qu'on passe à la réforme. étape 2/ ça gueule... étape 3/ bon d'accord, ce sont seulement les communes volontaires qui passent à la réforme. Et c'est aux élus locaux de choisir le jour et les modalités concrètes. Et de se prendre dans les dents la fronde (légitime) des parents.
Quelle bande d'amateurs (ou de pervers) ! En tout cas, merci encore pour votre contribution :-)

Anonyme a dit…

une BD amusante mais qui représente, à mon avis, un raccourci sur beaucoup de points. Il y a 3 grosses confusions qui ressortent ici : la 1e confusion c'est que tout est centré sur le périscolaire alors qu'on parle avant tout d'une réforme des rythmes scolaires. Et pour ce temps scolaire, celui pris en charge par les enseignants, personne ne nie aujourd'hui qu'il est plus adapté aux apprentissages des enfants (temps concentré sur les matinées). On oublie d'ailleurs le constat de départ, des journées trop chargées (en terme de temps scolaire, pas le temps en collectivité, parce que là ça ne dépend pas de l'éducation nationale mais du travail des parents, il ne faut pas tout mélanger). Des semaines trop courtes (le seul pays de l'OCDE à travailler 4 jours par semaine). Comment faire autrement que de réaménager ce temps ?
C'est ce que la réforme fait, en premier lieu, réaménager le temps où les enfants vont apprendre l'essentiel, à lire, écrire, compter, etc. En espérant que ça relève le niveau général qui est en baisse constante...
Et ce temps scolaire sera le même pour tous les enfants de France en principe : 24 heures par semaine réparties sur 9 demi-journées. Et là, c'est la 2e confusion : l'inégalité entre les territoires, entre les riches et les pauvres. Ce n'est pas une nouveauté de la réforme. Il y a déjà inégalité entre les communes. Chez nous, il y a même inégalité entre les écoles d'une même commune et ce qui est proposé dans ces écoles. Il ne faut pas oublier que l'éducation est nationale (la même pour tous) mais l'école est communale (elle dépend de chaque commune, de ses moyens, ses infrastructures, etc). Donc oui le périscolaire va continuer à être inégalitaire, on peut le regretter... C'est déjà comme ça et ce n'est donc pas une conséquence de la réforme. Et là ça me fait penser à la 3e confusion, celle du combat à mener. Il y a un problème de moyens financiers pour cette réforme. Les parents s'indignent d'avoir éventuellement plus d'impôts locaux à payer, moi je préfère, en tant que maman, payer plus d'impôts si c'est pour les mettre sur l'éducation ! Je me sens plus indignée de voir la différence entre le budget national de l'éducation et celui de la défense par exemple !!! ou le budget local pour refaire des ronds-points dans ma ville, quand on me dit qu'on n'aura pas de quoi payer des animateurs.
Je n'ai pas une vision aussi négative de la réforme, je pense qu'on peut faire mieux sur les moyens financiers à dégager pour cette réforme et sur l'organisation à imaginer pour que cela ne coûte pas trop cher et que le périscolaire ne soit pas du temps perdu pour les enfants. Ne rêvons pas forcément de visites aux musées ou autres sorties en bus dans le temps périscolaire. Pensons à des choses simples comme de l'éveil, autour du jeu, à la citoyenneté, la solidarité, le respect de l'environnement, le vivre ensemble... Des trucs que les enfants font parfois au centre aéré avec peu de moyens. Et personne n'a dit que ces activités devaient se dérouler uniquement sur 45mn, c'est un faux problème et on voit bien que des communes ont fait le choix d'organiser un périscolaire sur un temps plus long, quitte à le faire seulement un jour ou deux dans la semaine...

Enfin, je suis carrément choquée des réflexions sur la réforme qui encourage les femmes à ne plus travailler ! Mais actuellement, une maman qui peut récupérer son enfant à 16h30, ne me dites pas que c'est une femme qui travaille à temps plein, sinon je veux absolument son travail !!!! Une maman (ou un papa bien sûr) qui récupère son enfant à 16h30 pourra certainement le faire à 15h45. Et pour toutes les autres, les enfants fréquentent déjà le périscolaire, ils vont donc y passer un peu plus de temps et éventuellement y faire des choses pas trop idiotes.

Mais n'oubliez pas, quel que soit le périscolaire que nos enfants "subissent" ou dont ils profitent, c'est leur temps scolaire qui est amélioré !

Alexia a dit…

Cher(e) Anonyme (celui/celle du 07/02 à 14h34 si tant est qu'il y en ait plusieurs). Quand on a négocié un temps partiel, pour éviter le centre de loisirs du mercredi, et qu'on se retrouve à se lever tôt quand même, juste pour que nos enfants soient davantage fatigués, on est en droit d'être mécontent de cette réforme. De toute façon, on n'a pas besoin de raisons tout à fait valables à VOS yeux. Mes raisons à MOI, si JE les trouve valables, se suffisent à elles-mêmes ! Nous sommes libres de penser officiellement depuis le 21 avril 1944 (70 ans). De plus, si cette réforme si parfaite est loin de faire l'unanimité, c'est bien parce que le bât blesse quelque part ! Maintenant, pour ou contre, on n'a guère le choix que de courber l'échine puisque c'est imposé.

Ansylv a dit…

Bravo, bravo et bravo
Le résumé d'un fiasco à venir pour toi et constaté pour moi... Ma commune de belle taille nous a jetés dans cette réforme, quel ineptie... Pourtant nous avons la chance d'avoir un musée à moins de 5mn de l'école, une salle d'escrime à 2 minutes, mes enfants ont commencé l'année par faire des "pendus", ensuite ce fut danse mais comme la salle était occupée ils ont regardés des films, puis ce fut couture (fini la discrimination puisque il y avait parité filles/garçons), là c'est fini les enfants ont rendu les armes (ayant la chance de vivre assez près de l'école, ils sont tous les deux en âge de rentrer seuls)
Je ne parle pas de la fatigue accumulée...
Les animateurs ne sont pas à la hauteur, les activités sont bruyantes et les élèves très dissipés, heureusement que notre directeur veille tous les soirs bien que ce ne soit pas son rôle....
On a tenté un mouvement de protestation en début d'année mais c'est très dur de faire bouger les gens même s'ils sont contre la réforme...
Enfin égoïstement je suis bien contenté de n'avoir plus qu'une année à subir cela...

Arnaud Beausoleil a dit…

Si une seule réforme démontre à quel point nos 'élites' sont coupées de la réalité du quotidien des familles, c'est bien celle là... C'est juste pathétique et affligeant.

Anonyme a dit…

Eh bien, et si on reparlait de l'école de la république ? égalitaire et tout et tout ? Voilà une réforme qui va accentuer les inégalités pour tous ! youpi !

Anonyme a dit…

Voyons voir, révons un peu ....

Et si chacun des parents qui a un enfant à l'école profitait de ses 35 heures (qui donnent des demi journée de dispo) pour une ou deux fois dans l'année participer à des activités avec les enfants sur les choses qui le passionnent ?

St si les parents qui ont fait des enfants faisaient un peu autre chose que de considérer que l'école est une garderie et qu'il suffit de bosser comme un ane pour gagner de l'argent et que ça fait un bon parent ?

Si les parents s'investissaient un peu dans l'éducation ?

Ok, j'arrête de réver. Juste une garderie qui élèves les gamins qu'on a fait par hasard ?

Delphine a dit…

Ah Ah ah? C'est très drôle mais tellement réaliste...
Chez nous la réforme n'est pas encore passée et nous discuterons nouveaux rythmes scolaires , vendredi au prochain conseil d'école. Crois-tu que je puisse montrer ce petit résumé fort intéressant à l'assemblée et plus particulièrement à notre maire qui fait de la résistance depuis un an?

Parents d'eleves a dit…

Un dessin qui nous a beaucoup plus et que nous avons partagé sur le site de notre école.

Merci

Uiop en pleine réforme a dit…

Un dessin est bien souvent plus parlant qu'un long texte.
Merci pour ce clin d'oeil

luc jacquey a dit…

merci pour ce résumé si clair et si réaliste!!eh oui ce sera ca a la rentrée !!J habite une commune de 2000 habitants ou l on réfléchit a mettre en place cette réforme comme vous probléme de transport il y a 2 tours de bus sachant que les écoles sont séparées(maternelle et primaire)et que celles ci n auront pas les memes horaires!Nous prins donc pour que me le ministre recule et abandonne cette réforme!

Anonyme a dit…

La VRAIE solution se serait que les enseignants travaillent un peu plus car la vraie réforme c'est plus de temps pour apprendre pas plus de temps à ne rien faire mais faire travailler plus les enseignants c'est un scandale !!! n'est-ce pas ?
De mon temps (il n' y a pas si longtemps) nous allions à l'école 4 jours et demi et on n'avait pas de temps périscolaire mais des enseignants qui travaillaient 4 jours et demi (soit le samedi matin soit le mercredi matin).
On parle de revenir sur les 35h dans le privé (faut travailler plus pour être compétitif) mais pourquoi on ne reviendrait pas sur le temps de travail des enseignants du primaire pour que l'école soit plus une réussite ?
Bon je dis ça mais comme personne en parle ce ne doit pas être une bonne idée

Anonyme a dit…

quel est ton job ? que je puisse constater de l'exterieur que tu ne fous rien également ...

Et si la bade de ta reflexion sur les enfants est travailler plus poue etre plus competitf tu n'as rien compris ! Les instits bossent , faut arrêter de déconner !

Anonyme a dit…

Je trouve idiot de s'attaquer aux instites comme tu le fais. D'une ils ne font que subir cette réforme et de deux passe une journée ac 30 gamins et corrige trente leçons, ,trente exercices de maths et trente dictées ,... en rentrant le soir pour vraiment savoir ce qu'est le boulot d'un instite!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

Bonjour,

Tout à fait d'accord mais en milieu urbain, c'est pas mieux. J'habite à Brest mais en une heure et quart si vous enlevez 30mn de bus aller-retour (et surtout hyper-cher), nous aussi on reste sur place. Et dès qu'on prend du personnel qualifié c'est trop cher aussi et donc on a le droit à foot pour les garçons et gym pour les filles, ouaw!!! Les enfants sont ravis, moi beaucoup moins. Concernant la maternelle (petite et grande section) mes enfants sont gérés par les ATSEM de la garderie et font du dessin et des ateliers créatifs très ressemblant à ceux effectué par la maîtresse.
Bref! Pour moi à partir du CP, ça sera l'école privée.
Merci
Sophie

Anonyme a dit…

excellent résumé. Le problème est exactement le même en milieu urbain.

Anonyme a dit…

Ah ouiiiiiiiiiiii !
Pôôôôôse méridienne !
pause méridienne par ci, pause méridienne par là...
On en a plein la bouche.
Je parie que certaines familles, qui tentent courageusement de lire les papiers venant de l'école, en voyant "pause méridienne" se demandent ce que peut bien être ce truc.

Anonyme a dit…

http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20131115.OBS5609/rythmes-scolaires-une-reforme-cruciale-biologiquement-pour-les-enfants.html

Anonyme a dit…

Pourquoi ne pas envoyer cette belle réflexion à ce cher ministre !!! Peut-être qu'avec des dessins simples et des textes francs et directs il comprendrait mieux la galère de nos enfants à faire du bus ou du périscolaire, la galère des parents et des personnes de cantines ... Mr le ministre à peine 25% des communes (surtout de votre bord politique !!!!) ont dit oui pour la réforme en 2013 : ce n'est pas significatif comme pourcentage ? Alors arrêtons les frais pensons à nos enfants !! Une réforme oui mais pas sous cette forme !!!

Jack le Castor a dit…

Et pourquoi des écoles innovantes qui travaillent depuis des décennies sur les rythmes de l'enfant ne peuvent pas non plus appliquer la réforme ?

Pourquoi n'est-il pas possible de répartir les horaire scolaires sur 5 matinées (car c'est vrai qu'on est plus efficace le matin à l'école) et 2 après-midi, et de libérer complètement les autres après-midi ?
(ce qui aurait le double avantage de permettre aux familles, mairies, associations de mieux prendre le relais ; et aux enseignants d'avoir du temps non émietté pour le travail "invisible" : préparations, corrections, réunions...)

Tout simplement parce qu'il apparaissait inconcevable aux conseillers du ministre de ne pas obliger les instits à être présents dans leur école 9 demi-journées complètes (ben ouais, si on libère un après-midi de classe, les feignants de fonctionnaires que nous sommes en profiteraient certainement pour se tourner les pouces.... ! )

cf. propositions de Claire Leconte, chronobiologiste réputée, un peu plus proche des réalités du terrain que les "penseurs" du ministère :
http://www.claireleconte.com/

Binette12 a dit…

Et voilà tout est dit (et bravo pour les illustrations :D)
Alors pour te/vous rassurer : ici aussi commune rurale de 98 élèves (environ) avec les mêmes problématiques (pas de personnels, pas de structures proches...) et mes enfants iront donc plus en périscolaire et auront le plaisir de se lever le mercredi (actuellement ils peuvent dormir malgré le fait que nous travaillons car ils vont chez leur grand-parent le mardi soir = notre choix)
Bref il ne me tarde pas d'être en septembre 2014 :D

Fabien Sauvé a dit…

Bravo Caro !!!

Anonyme a dit…

Effectivement, ça ne concerne pas que les communes rurales, les grandes villes n'ont pas forcement les moyens humains, matériels ou financier de bien organiser cette réforme, qui effectivement, partait d'une bonne idée.

Jess a dit…

Réforme TRES DESOLANTE en effet. Nous vivons près de Pau où la réforme est appliquée cette année... il s'avère que les jeudis et vendredis, les enfants sont épuisés! en plus, ils peuvent avoir la même activité proposée plusieurs fois dans la même journée. S'ils fêtent les rois avec un enseignant (avec des objectifs précis), c'est repris par un animateur, exemple: fabriquer sa couronne des rois aussi!!!Autant dire, on va dégoûter les enfants de l'école! et je ne COMPRENDS TOUJOURS PAS: Les enfants du PRIVE n'ont pas la même Physiologie que les autres enfants pour RESTER à 4 jours, Eux???? Qu'on m'explique!!!!

le sage a dit…

Alors pour ma part,
Je pense que, il faut un bon dialogue entre les élus et les parents, forcer et de constater que pas mal de boulot reste a faire mais si l'on peut mettre un peu de vin dans son verre on peut faire de bonnes choses pour l'intérêt de l'enfant. Depuis le début je lis vos messages (tout vos messages) et souvent reviens l'argent ou comment faire pour récupérer nos enfants.
Quand je pense que la plupart des enfants ont une télévision dans leur chambre avec console ou tablette ou ordinateur ou téléphone portable et là on me parle d'argent sa me fait bien rire. Quand on voit la chance que l'on a d'avoir une école prêt de chez nous que les enfants on les dépose à côté de l'école soit en voiture soit en bus soit a pied, je pense qu'il faut relativiser et qui faut voir plus loin que son bout du nez. Pour moi il était temps de faire une réforme pour le scolaire bien sûr tout n'est pas parfait mais comme on dit il y a pas d'oeufs sans casser les oeufs. Et il y a que se qui font rien qui font pas de connerie.

Anonyme a dit…

En gros ils font le boulot pour lequel ils sont payés ?

Admin Blog Parents d'Elèves a dit…

Merci pour cette super analyse ! Nous nous sommes permis de la diffuser sur le blog des Parents d'Elèves de notre école, j'espère que vous n'y voyez pas d'inconvénients.
Et non, vous n'êtes pas les seuls...
Encore merci !

Anonyme a dit…

c'est parfait... tout est dit... nous vivons exactement la même chose et avons eu toutes ces interrogations lors de nos reunions pour la mise en place dans notre commune ( maine et Loire....y a pas besoin d'etre très loin d une grosse ville non plus pour avoir les même soucis...) quelle capacité d'analyse moi je dis BRAVO!et rebravo! et vivement l'année prochaine qu on soit bien dans la mouise!

verotours a dit…

je n'ai pas lu tous les commentaires, mais pour nous aussi c'est exactement le cas. et pour rajouter des choses, peut-être déjà dites??? pas de diplôme exigé pour les intervenants et pas de taux d'encadrement non plus. Donc en théorie, 1 seule personne pourrait avoir les 150 enfants de notre école.
et je crois même que les classes devront être interdites d'accès. Donc, on les met où??? pareil, pour les personnes qui entretiennent les cours d'école et font le ménage, on les fait bosser les samedis matins du coup? vu qu'ils ne pourront plus faire tout ça le mercredi. Bref, c'est un échec anticipé!!!

Jean encore lui !!! a dit…

39 062 personnes aiment ça !!!
Je sais si tu as pu l'écouter, alors je te le remet
reportage sur le village de Drom, du côté de Bourg-En-Bresse.
http://www.franceculture.fr/emission-le-choix-de-la-redaction-la-reforme-des-rythmes-scolaires-est-elle-applicable-dans-un-villa

Anonyme a dit…

Les instits ne travaillent pas moins que les autres contrairement aux idées reçues , ils font largement leurs 8h par jour , avec réunions , formation continue , entretiens avec les parents , préparations des sorties et des projets tout au long de l'année et remplir les bulletins avec une centaines d'items à évaluer chaque trimestre par élève, tout cela après les heures
devant les élèves. De plus ils doivent préparer les cours et faire les corrections: ce qui n'est pas possible en présence des élèves!!!!!
Heureusement que les vacances sont là pour leur permettre de prendre des forces et de déconnecter , car pour s'occuper de 25 élèves en permanence : les instruire , les éduquer pour certains et régler les conflits , il faut être en forme car cela demande énormément d'énergie et de patience. Ce n'est vraiment pas une sinécure.

Anonyme a dit…

Raaaaaah... un merci de plus à toi ! Le problème c'est que c'est le "ministre-boîte-à-idées-pourries" qui devrait lire ton petit texte édifiant... en plus avec les images il devrait comprendre normalement !
Mais bon le monde est mal fait, en tout cas j'ai bien rigolé (jaune) étant moi même dans une mini commune...

Anonyme a dit…

Tout cela est très juste, bravo ! Ecrit avec une modération incroyable.
Il me semble que ce ministère soit seulement le représentant du peuple. Si une majorité lui explique clairement que le système retenu ressemble davantage à une ânerie (je crois que les pauses méridiennes c'est le pire, s'il y a...), il faudra qu'il se soumette ou se démette ! Non mais !!!

Stéphanie a dit…

Bravo! Article super et qui résume de façon directe, claire et complète le problème des communes comme les nôtres! Nous, ils sont 210 élèves environ, mais répartis sur deux sites différents distants de 3km environ... ben voui! On est une commune rurale, et en montagne, donc avec des locaux qui au départ n'étaient pas forcément scolaires! La cantine est une petite salle distante de 200m de de l'école, minuscule... faut faire deux services cantine et les enfants attendent dehors (on a parfois 6 mois de neige!). Bref, les parents veulent carrément faire voter un arrêté municipal contre la réforme...sais pas si ça va être légal, tout ça! Moi, je suis maman, assistante maternelle et très inquiète pour mes deux plus jeunes qui font des nuits de 12 heures dès qu'ils le peuvent... soit le week end et le mercredi! Va leur manquer un paquet d'heures à partir de l'an prochain!
Bravo encore pour ce texte et ces dessins!

Elise a dit…

Bonjour à tous,
Je suis enseignante dans une petite commune, et nous sommes déjà passé à 4.5jours. Nous avons longuement réfléchi aux horaires et nous avons décidé de rallonger la pause méridienne de 2h à 2h 15 (1 jour sur 2 seulement puisqu'il y a les APC). Nous n'avons pas touché aux horaires du matin (9h 12h) et du coup le soir cela nous fait terminer à 16h30. Cela ne fait qu'une demi heure de plus à la garderie pour les enfants, puisqu'avant nous terminions à 17h.la mairie n'a rien mis en place. Ce système de l'avis général marche assez bien pour les élémentaires, mais pas pour les maternelles. Cela étant dit, beaucoup d'écoles en ont profité pour commencer plus tôt, passant de 9h à 8h30, et du coup la journée se termine au moins 1h plus tôt qu'avant, et là, je comprends tout à fait que les parents soient excédés!! ALors qu'en Allemagne, on a tendance à revenir à une journée pleine, en France, on fait le contraire, et on fait terminer les enfants de plus en plus tôt! Maintenant, je trouve qu'une réforme était nécessaire effectivement, mais pas n'importe comment!!!!

Anonyme a dit…

Passe une journée dans une classe et une soirée à faire des corrections... et à préparer la journée du lendemain.Tu sauras ce qu'est le boulot d' un instit. Mes 35 heures sont faites le mercredi soir!!!

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 242   Suivant› Les plus récents»