lundi 1 juillet 2013

Ils n'oublient jamais rien... et ça ne m'arrange pas.


















6 commentaires:

Sarah a dit…

Attention, il faut faire un label interdit au enfants croyants ou âmes sensibles s'abstenir! Liam vient de lire par dessus mon épaule et a conclu : "Ah! Ah! J'ai compris..." puis " Tu te rends compte, 26 h c'est comme une journée, une nuit et 2h!" Je ne sais pas ce qu'il a compris mais je suis bien contente de ne pas avoir eu à lui expliquer!

lili a dit…

C'est du vécu aussi pour moi...
J'ai lu le blog pendant deux jours quasi non stop ( enfin dès que je pouvais) j'ai dévoré le tout. J'aime beaucoup ce que vous faites, je vais m'offrir le "je commence lundi" car ça aussi, je l'ai vécu, tout comme le tsunami dans la vie à l'arrivée de jumeaux. A très vite!
Lili en Provence

la patate douce a dit…

Moi je dis qu'il faut lobotomiser les enfants. Genre pour qu'ils se souviennent de rien et acquiescent à tout ce qu'on dit. Ah, et aiment tout ce qu'on fait, et soient éternellement reconnaissants de nos sacrifices pour eux.

Non mais !

Mademoiselle Caroline a dit…

bienvenue ici Lili,

tu vas voir, on est bien bien bien ;)

Mme Cotcot a dit…

Excellent !!! :D

raf a dit…

nul