vendredi 11 mai 2012

La fermeture, les Grands Montets et l'Homme

Vous connaissez maintenant mon amour de la montagne, la raison pour laquelle j'ai quitté Paris...
Alors comment dire, pour fêter la fin de saison, j'ai fait du rab à Chamonix, plus précisément aux Grands Montets, endroit mythique et hyper jouissif.






Cet amour de la montagne n'a pas toujours été partagé par l'Homme lors de ce weekend ...
L'Homme a d'abord vu ça :



... et n' a pas bien aimé le concept du rapprochement de la paroi à vitesse grand V émergeant du brouillard.

Ensuite, réconfortés par un soleil généreux et quelques vues magnifiques :









... nous allâmes tâter la poudreuse :



... RRRRRRRRRRRAh ...
... mais au détour d'un virage, l'Homme a vu ça :





 ... et n'a pas aimé non plus l'idée du glacier sous les skis (ou pas assez loin à son goût), l'Homme a donc tout naturellement déclaré, avec toute la poésie qui le caractérise :






... mais l'Homme étant ce qu'il est, il ne s'est pas laissé faire, a serré les fesses et continué ... pour tomber sur une nappe de brouillard, ceci rendant absolument ridicule le nom de la piste :






... mais une nouvelle fois, l'Homme ayant de l'humour, il a continué, avant de craquer, à bout de nerfs (j'aurai bien fait un film mais j'ai été un peu prise de court) :




... à bout de nerfs/souffle/patience, l'Homme a rejoint les copains et m'a alors regardée comme ça genre tu vois tac tac :





.... oui du genre "tu-bouges-pas-un-cil-tu-dis-rien-ou-j't'en-colle-une-dans-ta-gueule-de-connasse"
Et là je me suis dis que bon, ben, c'était bien mais j'y retournerai pas tout de suite ... 













J'exagère juste un chouilla.
Un chouilla hein.

(le menu du resto à Chamonix était en anglais, la serveuse parlait anglais ... les prix étaient hors de prix)










7 commentaires:

L'ylang a dit…

So true, les inglish truites elle se pensent à IBIZA dès que y a du sunshine!!

...et ça à pas remonter le morale à ton homme ça? bah oui, des petites anglaises pour clôture une super journée épanoui...

Merci pour cette chouette histoire qui permet de décompresser en ce vendredi à 30 degrés au sein duquel , normale, je suis assise devant mon ordi au lieu de profiter du sunshine pour sortir de mon tient blanc fantôme d'overdose d'hiver...

Pierre THOMAS a dit…

Trop bon, c'est tellement trop ça :)

patsy a dit…

J'adoooooore

et je retrouve bien la, l ame de poete de ton homme...

shinycreamy a dit…

Pour ma part je retouve l'âme de poètes de bien des hommes!

Miss Thelma a dit…

qu'est ce que je le comprends ton homme! :o))

et pour manger pas cher, faut aller au poco loco (bons gros sandwichs a douze mille calories!)

raf a dit…

je suis une victime

Anonyme a dit…

Your comments about the 'Anglais' sound rather ill-informed and dangerously like you have become a Marine Le Pen fan!!!!