lundi 28 septembre 2009

Roman Polanski est une pauvre petite chose sans défense ...

... ah non, pardon, c'est faux, notre ministre de la culture, après avoir soutenu l'adorable Orelsan et trouvé sexy le mignon (pédophile) Mickael Jackson , a pris la défense de M.Polanski :
"Le ministre français de la Culture, Frédéric Mitterrand, s'est dit "stupéfait", dénonçant un "piège" et fustigeant " une certaine Amérique qui fait peur"."
Bon.
Alors.
ça fait peur de vouloir juger un homme qui aurait abusé d'une fillette de 13 ans ? (et plaidé coupable avant de fuir devant la fin de son procès?)























plus d'infos : http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/28/polanski-cruel-mais-legal.html

3 commentaires:

Anonyme a dit…

HAAAAAaaaaa merci!
je pense exactement comme toi et je suis ahurie
de voir le traitement médiatique de cette histoire!

En gros selon 2 représentants de l'état français : kouchner et mitterrand :
quand on est un cinéaste de renom,
on peut sans problème faire du détournement
de mineur et violer avec sodomie (je dis violer car je doute du libre consentement d'une enfant de 13 ans dans cette situation, mais c'est mon analyse personnelle).
Ensuite, les 2 ministres légitiment la prescription complètement inique concernant les viols (10 ans pour les personnes majeures, 20 ans à partir de la majorité pour les mineurs).
La prescription est une aberration judiciaire, elle ne dédouane en aucune mesure une personne de ses responsabilités.
... et le seul que j'ai entendu dire son mécontentement c'est monsieur JM Lepen. Qu'il soit le seul à porter une parole critique dans le monde politique fait VRAIMENT PEUR.

Vigilante a dit…

Polanski's crime of statutory rape may have resolved itself as a victimless crime by now with his undisclosed settlement with Samantha Geimer. But his crime of flight to evade justice has not been resolved. And it cannot be resolved until such time as he is remanded into custody of the same court from which he has been a fugitive for three decades.

dura lex, sed lex

Clarys a dit…

Cette histoire m'a dégoûtée aussi ; comment se fait-il qu'on soutienne ce gars là ? Une personne lambda soupçonné de telles choses serait jugée, condamnée... Ici, la personne est connue, alors ça change tout ?! Pfff quel monde merveilleux le "show biz" ! Ils se croient vraiment à l'abri de tout !