lundi 9 mars 2009

La religion est vraiment une chose magnifique ! Je suis toujours aussi fan, lisez plutôt cette chouette histoire:

Attention, petit rappel: on est en 2009...
Allez on y va? on se marre un peu?
GO:

Une fillette brésilienne de neuf ans (NEUF ANS !!!!) s'est retrouvée enceinte de quatre mois suite à un viol par son beau-père. Elle a avorté mercredi dans hôpital public de Recife, capitale de l'État du Pernambouc.
Au Brésil, l'
avortement est interdit, sauf en cas de viol ou de danger pour la mère. Chaque année, des milliers de femmes meurent au Brésil après avoir un avortement clandestin.
La vie de la fillette en danger.
Pour le docteur Sergio Cabra, l'avortement était indispensable : "La grossesse comportait de hauts risques et mettait la vie de l'enfant en danger."

"L'état de la fillette s'appliquait aux deux cas et, comme médecins, nous ne pouvions pas faire courir de risques à une enfant de 9 ans, dont les organes ne sont pas encore formés", ajoute-t-il.
L'église veut attaquer la mère et l'excommunie.
L'Eglise a aussi excommunié toute l'équipe médicale qui a participé à l'opération.
Mgr José Cardoso Sobrinho rappelle que pour l'église, l'avortement est "un crime", "La loi de Dieu est au-dessus de n'importe quelle loi humaine. Alors, quand une loi promulguée par des législateurs humains est contraire à la loi de Dieu, cette loi n'a aucune valeur".
Il menace d'attaquer la mère pour homicide!
Soutenue par le ministère de la santé et des ONG.
Le ministère qui soutient la fillette, essaie de faire dépénaliser l'avortement mais se heurte à l'église, dans ce pays qui est le plus grand pays catholique du monde.


Voilà.
Moi je dis RESPECT....
Au fait, le violeur, il est devenu quoi? ah, il a dû aller se confesser et boire un coup après pour fêter ça... pis se taper sa nièce de 6 ans... pas grave, l'Eglise elle s'en fout de ça, demandez aux curés.

Aucun commentaire: